Carnet

Décès Le Résistant - Publier un avis

Parmi les informations publiées dans le journal figurent les avis de décès.

Une question? Contactez-nous au 09 70 44 96 35
Cliquez ici pour commencer la rédaction d’un avis de décès.
Avis-de-deces.com, c’est plus de 12295 clients satisfaits depuis 2010 et 996 journaux et éditions régionales.

Informations pratiques

Le Résistant

Périodicité: Hebdomadaire

Adresse: 47 avenue Victor Hugo BP 219 33506 LIBOURNE Cedex France

Carnet Le Résistant

Rechercher un avis

Un ou plusieurs critères au choix

Le Résistant

Hebdomadaire d’informations locales de la région de Libourne, éditant chaque vendredi, 8357 exemplaires. Le Résistant est diffusé dans la Gironde, particulièrement dans les communes de Pessac, Mérignac, Villenave-d'Ornon, Bègles, Saint-Médard-en-Jalles, Bordeaux et Libourne.

Le Résistant est un hebdomadaire qui traite les faits divers, les manifestations culturelles, les résultats sportifs de Libourne, de sa région et de son département. Son siège est implanté à Libourne.

En collaboration et en relation avec ce titre, le site Avis-de-deces.com vous donne la possibilité de publier un avis de deces Le Résistant. Pour faciliter la démarche de la famille, de l’entreprise dans laquelle le défunt a travaillé ou l’association dont il a fait partie, notre site a mis en place une assistance en ligne vous permettant : 

  • de connaître le coût de votre annonce au moment de remplir le formulaire en ligne (avis de messe, avis de décès, avis de remerciements, avis anniversaire de décès, hommages, condoléances…),
  • de visualiser celle-ci telle qu’elle paraîtra dans la page nécrologique Le Résistant (Carnet Le Resistant), 
  • de rédiger votre annonce nécrologique de façon libre ou en optant pour les formulations prédéfinies, et choisir le mode de paiement : paiement par CB en une fois, en trois fois sans frais ou par virement bancaire.

Historiquement, le premier numéro du journal Le Résistant est sorti le 8 septembre 1944 à Libourne. Anciennement appelé La Tribune du Libournais, voici l’histoire. Dans un journal clandestin du mois de juin-juillet de la même année, on peut lire clairement une invitation à l’action pour les Aquitains, un ultime appel à toutes les énergies françaises par La République de Bordeaux et du Sud-Ouest pour la Libération de la Patrie ainsi que la restauration des libertés républicaines. On entend ensuite parler, quelque part dans le pays, d’un organe de presse sous la direction d’un certain Jean Rochefort qui serait le chef de la Résistance.

L’impression du titre s’est faite à proximité de l’hôtel de Ville de Libourne et de la place Abel-Surchamp, sur les machines de La Tribune du Libournais dont le directeur de publication est Nelson Seguin. La Tribune du Libournais continue de paraître sous l’occupation. René Lhubert était le rédacteur en chef de l’époque, qui travaillait également comme instituteur dans la région. Malgré le fait que le métier de rédacteur en chef n’était pas un métier à part entière, Lhubert était considéré comme étant un très bon rédacteur qui maniait sa plume avec habileté.

A la Libération, plusieurs titres de presse naissent partout en France dont la majeure partie porte l’allégresse d’une liberté avec fierté. La Tribune du Libournais sort du lot pour le courage de son équipe qui a travaillé en toute clandestinité. Son nom devient Le Résistant, entreprise qui restera gérée par la famille Jung.

Historique de diffusion

PériodeTirage printDiffusion Totale PayéeDiffusion Totale 
Source ACPM / OJD
DSH 2018 9 316 6 651 6 758  
PV 2017 9 349 6 896 7 010  
PV 2016 9 455 7 180 7 292  
PV 2015 9 949 7 571 7 682  
PV 2014 10 554 8 053 8 202

Départements de publication

623 Témoignages clients
Satisfaction
239
152
64
20
15
4,2 sur 5 sur 623 témoignages