Carnet

André LEJEUNE

André LEJEUNE 4 juillet 1935 - 9 septembre 2009
01/10/2015

L’homme politique français, André LEJEUNE meurt le 9 septembre 2009, emporté à 74 ans par un cancer du poumon au centre médical de Sainte-Feyre. Il est né le 4 juillet 1935 à Ajain (Creuse). Fils d’ouvrier, il suit des études à l'université de Clermont-Ferrand, puis enseigne les sciences physiques pendant plusieurs années au lycée de jeunes filles, au lycée Pierre-Bourdan puis au lycée technique de Guéret. Engagé en politique, il adhère au début des années 1960 au Parti socialiste unifié (PSU) dont il est le secrétaire fédéral de 1964 à 1968.

 

  • Le Figaro annonce son décès en publiant l’article « Mort du sénateur PS André LEJEUNE ». Il y est rapporté qu’« André LEJEUNE, sénateur PS de la Creuse, est décédé dans la nuit d'un cancer du poumon, à l'âge de 74 ans, a-t-on appris auprès du centre médical de Sainte-Feyre où il était hospitalisé ». Par ailleurs, l’article souligne qu’ « Entré en politique à l'âge de 18 ans, ce professeur de sciences physiques avait adhéré au Parti socialiste unifié (PSU), avant de rejoindre le PS en 1968. Il siégeait toujours au conseil municipal de Guéret et présidait la communauté de communes de Saint-Vaury ».
  • Pour sa part Le Point fait part de son décès via l’article intitulé « Mort d'André LEJEUNE, sénateur socialiste de la Creuse ». Il y est annoncé que « André LEJEUNE, sénateur PS de la Creuse, est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi d'un cancer du poumon, à l'âge de 74 ans. Maire de Guéret pendant 20 ans, de 1978 à 1998, il avait également siégé à l'Assemblée nationale de 1981 à 1993, date à laquelle il avait été battu aux élections législatives ».
  • Dans son article « André LEJEUNE est mort », Paper Blog annonce que « C'est avec une grande tristesse que nous apprenons la mort d'André LEJEUNE à l'âge de 74 ans, Sénateur en exercice de la Creuse. Cet homme aura été un politique exemplaire pour la Creuse occupant les fonctions de Député, Sénateur, Maire de Guéret pendant 20 ans. Homme très engagé et fort de ses valeurs socialistes, il restera dans la tête de tous comme un homme amoureux de son métier de politicien et amoureux de son territoire, la Creuse ».

 

Ajouter un message