Carnet

Manitas De Plata

Manitas De Plata 7 août 1921 - 5 novembre 2014
01/10/2015
« C'est une légende qui s'en va ». « Il a marqué l'histoire du monde. C'est un des plus grands personnages de la ville. Nous traiterons sa mémoire comme elle doit l'être » a dit Philippe Saurel, le maire de Montpellier en promettant de faire ériger à Montpellier une statue du guitariste décédé mercredi 5 novembre 2014. Il avait 93 ans.
 
Ricardo Baliardo dit Manitas de Plata est né à Sète le 7 aout en 1921. Avec Georges Brassens ils se passionnent dès leurs plus jeunes âges à la guitare, esprit plutôt manouche pour Manitas de Plata et plus traditionnel pour le second. Ils se sont croisés à Sète, puisqu’ils habitaient presque la même rue, mais ne deviendront amis que pendant leurs consécrations, dans les années 1950.
 
L’adolescent est très vite surnommé par les siens « Manitas de Plata » qui veut dire « petites mains d'argent » ou « doigts de fée ». Il se fait de plus en plus remarqué, en jouant de la guitare, pendant le pèlerinage aux Saintes-Maries-de-la-Mer. Django Reinhardt le considérait comme le roi de la musique tzigane et n’a joué en public que dix ans après la mort de Django.
 
Le gitan illettré qui ne connaissait aucune note de musique a conquis le monde. Un soir de corrida à Arles en mars 1964, Pablo Picasso s’exclamait : « Il vaut plus cher que moi ! » après l’avoir entendu jouer.
 
Depuis 1967, il n’a pas cessé de sortir des disques, a parcouru le monde aux côtés de sa tribu et toujours accompagné de Manéro, son fils aîné. Manitas de Plata a vendu plus de 93 millions d'albums et plus de 83 disques différents.
 
Après la mort d’Hippolyte Baliardo, son frère cadet, le 27 mai 2009 à l’âge de 80 ans, il vivait humblement à La Grande-Motte. Il fut l'artiste de l’univers flamenco, qui a vendu le plus d'albums dans le monde.
 
Le 19 avril 2013, il a fait un malaise cardiaque chez lui à La Grande-Motte, après une baisse de tension, et a été placé en observation à l’hôpital de Montpellier. Ruiné et malade, alors âgé de 92 ans, il lance un appel à l'aide le 20 juillet 2013 dans le quotidien « La Dépêche du Midi » : « Je suis ruiné et malade, aidez-moi ! ».
 
Après un nouveau malaise le 7 juin, il a été évacué d’urgence à la clinique de Montpellier où il est resté jusqu'au 8 août en gériatrie-gérontologie. Il décède à Montpellier dans la nuit du 5 au 6 novembre 2014.
 
Les obsèques de Manitas de Plata, figure du flamenco et de la musique gitane, ont eu lieu au funérarium et au cimetière de Grammont en présence d'un millier de personnes, à Montpellier samedi 8 novembre.
Ajouter un message