Carnet

Alain Gilles

Alain Gilles 5 mai 1945 - 18 novembre 2014
01/10/2015
Le monde du basket est en deuil. C'est l'un des meilleurs joueurs du basket français, Alain Gilles qui rejoint Robert Monclar et Jean-Paul Beugnot au paradis. Après de nombreux épisodes douloureux que le basketteur a traversés ces dernières années, on avait encore espoir comme sur les terrains qu'il vaincrait… mais la maladie a été plus forte, et l’a emporté mardi 18 novembre, dans une clinique du Clapas. Il avait 69 ans.
« C'est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès d'Alain Gilles. Ton N.4 restera à jamais dans nos coeurs », a salué son ancien club de Villeurbanne, sur son compte Twitter pour lui rendre hommage.
 
Né à Roanne le 5 mai 1945, Alain Gilles a été élevé par ses grands-parents, avec sa sœur Arlette. Il a débuté alors âgé de 15 ans, une carrière fabuleuse, avec l'équipe senior de Roanne d'André Vacheresse. Ce meneur de jeu ingénieux enfilait très vite, le maillot n° 4 de l'Asvel Lyon-Villeurbanne et y restera pendant plus de 20 ans.
 
Surnommé « Monsieur Basket », Gilles est devenu au fil du temps meilleur basketteur français du XXe siècle, un statut qui lui a été discerné par un groupe de joueurs, un panel d’entraîneurs et de journalistes. Il est parmi les cinq légendaires de l'Asvel avec son président de l'époque, Raphaël de Barros, Henri Grange, Delaney Rudd et André Buffière, promu en 2007, chevalier de la Légion d'honneur, titulaire de l'ordre du Mérite et figurait la même année parmi les gloires du sport. Il était également médaillé d'or de la Fédération française de basket-ball.
 
Il a joué dans l'équipe de France à 160 reprises, entre 1962 et 1977. Le meneur gracile (1,88 m) a écrit dans la banlieue lyonnaise, sa légende en gagnant 8 titres de champion de France entre 1966 et 1981 ainsi que deux Coupes de France en 1965 et en 1967. Même s’il n’a aucun palmarès sur la scène européenne, il a toutefois disputé en 1974, une demi-finale de Coupe Korac contre Cantu, en 1976, une demi-finale de Coupe des Clubs champions face au Real Madrid, et en 1983, une finale de Coupe des Coupes face à Pesaro.
 
Devenu entraîneur du club villeurbannais en 1980, Alain Gilles a tout de même continué de jouer pendant les premières saisons avec deux demi-finales de Coupe des coupes en 1985 et 1987 et deux finales du Championnat de France en 1985 et 1986. Il a par la suite entraîné le club de Montpellier pendant trois saisons.

Livre d'Or

André ROUSSILLON vendredi 21 novembre 2014
Dédé ROUSSILLON à mon copain Gilllou. Beaucoup de souvenirs depuis Avril 1961 où nous remportions le titre de Champion de France des "Espoirs" avec la sélection du Sud Est, c'est là tes grands débuts. Comme tu le disais, nous nous sommes toujours très appréciés. Paix à ton àme et mes très, très sincères condoléances à toute ta famille, à qui tu vas beaucoup manquer.
Ajouter un message