Carnet

Stéphane De Rosnay

Stéphane De Rosnay 12 janvier 1962 - 12 mars 2015
01/10/2015
Stéphane de Rosnay est né à Boulogne-Billancourt le 12 janvier 1962 et mort le 12 mars 2015 à l’âge de 53 ans. Il était un journaliste, éditeur de presse et producteur français.
 
En 1980, il a débuté en tant que directeur d'une annexe de l'agence de publicité RSCG, une agence indépendante. Il a ensuite dirigé des départements au sein des agences Dyade et NCK (devenue FCB).
 
Il a quitté la publicité en 1986, et travaillait dans l'hebdomadaire « 7 à Paris » en tant que rédacteur en chef adjoint, au sein du groupe Hachette Filipacchi. Avec le rédacteur en chef, Alain Kruger, Stéphane de Rosnay a mis au point une nouvelle formule de ce magazine parisien créé par Pierre Cornély en 1981 et inventait de nombreuses rubriques.
 
Parallèlement, il coanimait avec Bernard Rapp tous les samedis à 13 h 15, l'émission « L'Assiette anglaise », sur Antenne 2, qui était diffusée en direct du Saint James' Club. Cette émission a obtenu le 7 d'Or du meilleur magazine en 1989.
 
En 1989, il est devenu le rédacteur en chef du mensuel Lui (Hachette Filipacchi). Parallèlement, il coanimait encore avec Bernard Rapp l’émission My Télé Is Rich, un magazine diffusé en direct tous les mercredis à 22 h 30 sur Antenne 2. Il en était ensuite le chroniqueur politique permanent.
 
En 1993, il était cofondateur avec Daniel Filipacchi, l'hebdomadaire Infos du Monde. Il en était directeur de publication, de rédaction, maquettiste, directeur artistique, et aussi gérant de la société d‘édition, filiale de Hachette Filipacchi.
 
En 1999, il lançait le journal Le Dernier combat, mais le quotidien ne vivait malheureusement que quelques jours. À partir de cette même année, il était rédacteur permanent et salarié du Canard enchaîné. Il a créé et rédigeait plusieurs rubriques hebdomadaires.
 
En 2000, Stéphane de Rosnay est devenu directeur de l'information de CanalWeb, un des premiers opérateurs de télévision sur Internet créé par Jacques Rosselin. Il y animait l'émission quotidienne « La Grand-Messe, le JT qui parle plus fort que le JT », au cours de laquelle des personnalités y étaient invitées à commenter en direct les journaux télévisés de TF1 et France 2.
 
En 2001, il s'est associé avec Frédéric Lafeuille et publiait plusieurs pastiches du Monde, du Figaro ou encore du Canard, mais aussi d’autres journaux tels que « Le Fouteur de merde » et « Un doigt d'actualité ».
 
Stéphane de Rosnay a aussi écrit des livres pastiches, entre autres « Larry Bodter met de l'ordre à Phoenix », « Bien entendu... C'est faux », ou « Arizona ». Fin 2014, il a coécrit avec Frédéric Lafeuille « Le stupide français », un livre qui se moque du best-seller « Le suicide français », du journaliste Éric Zemmour.
 
En outre, Stéphane de Rosnay a collaboré avec le groupe Universal quand il a vécu près de 7 ans aux États-Unis, à Los Angeles, Las Vegas, San Francisco et Scottsdale, ainsi que 2 ans à Amsterdam, et 2 ans à Barcelone.
 
Au moment de sa mort, il était éditeur de presse et de sites internet.

Livre d'Or

Ajouter un message