Carnet

Jan-Michael Vincent

Jan-Michael Vincent 15 juillet 1945 - 10 février 2019
21/03/2019

C'est après un arrêt cardiaque, selon le site people TMZ, qui publie le certificat de décès et avance que le corps n’a pas été autopsié et qu’il a été incinéré. Jan-Michael Vincent nous a quittés, à Ashville, (Caroline du Nord), laissant derrière lui sa femme, Patricia Ann Christ, et une fille issue d'un premier mariage. Le défunt acteur avait été confronté à des problèmes de santé ces dernières années, en particulier en 2012, lorsqu'il avait déclaré que sa jambe droite avait été amputée à la suite d'une infection à la jambe due à des complications d'une maladie de l'artère périphérique.

Beau garçon, athlétique et sportif, Jan-Michael est remarqué par Dick Clayton, un imprésario dont le titre de gloire demeurera d’avoir découvert un certain … James Dean.

C'est dans des westerns des années 1960 qu'il se fait à nom à Hollywood


. Il donne la réplique à James Caan dans le film La brigade des cow-boys (1968)
. Puis à John Wayne dans Les géants de l'Ouest (1969).
. C’est en 1971 dans L'Affrontement, face à Robert Mitchum, que Jan-Michael Vincent va connaître son heure de gloire au cinéma (et décrocher au passage une nomination aux Golden Globes).

Sa filmographie compte une trentaine de longs-métrages dont Les survivants de la fin du monde (1977) et La Fureur du danger (1978).

Sa carrière s'écrira ensuite plus largement à la télévision et en Hélico …

En 1983, il a joué le rôle de Byron Henry dans la mini-série Le souffle de la guerre (qui lui vaudra sa deuxième nomination aux Golden Globe). Il est apparu dans plusieurs séries cultes de l’époque telles que « Lassie » ou « Bonanza ». Mais un an plus tard, CBS lui confie les commandes de Supercopter (Airwolf) de 1984 à 1986, il a atteint une popularité internationale. A l’époque, il était l’acteur le mieux payé par épisode, souligne toujours le site TMZ. C’était le héro type des années 80, ère de la télévision Berlusconi et de feu « la 5 » éphémère chaîne de télévision où était diffusé la série Supercopter. L’acteur américain Jan-Michael Vincent incarnait Springfellow Hawke dans la série.

Nuits d’ivresse…

Jan-Michael Vincent est au sommet de sa carrière, mais il ne va pas tarder à en redescendre, en faisant de douloureux tonneaux…
Après la conclusion de la série, Vincent a enchaîné les téléfilms et les films de série B avec des apparitions dans les séries, comme Le Rebelle ou Nash Bridges. On l'a également vu dans le long-métrage Buffalo '66 de Vincent Gallo en 1998. Mais sa carrière s'est brisé au fil des ans, suite à plusieurs arrestations pour conduite en état d'ivresse. En 1996, un grave accident de la route lui abîmera les cordes vocales de manière irréversible. Après avoir provoqué d'autres accidents en raison d'un problème d'alcoolisme récurrent, il sera aussi condamné à de la prison ferme. Son dernier rôle dans le film était en 2003 dans le film indépendant « White Boy » produit par Abel Ferrara.

Il est difficile d'imaginer qu'une star arrivée au sommet de sa carrière à Hollywood puisse se brûler les ailes au point de dégringoler pour finir par tomber dans l'oubli. C'était le cas de Jan-Michael Vincent…
Bon vol vers le paradis des acteurs Springfellow.

 

Ajouter un message