Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 850 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Obsèques : Jean-Louis Trintignant

Obsèques : Jean-Louis Trintignant 11 décembre 1930 - 17 juin 2022
20/06/2022

Il voulait rester un acteur clandestin.

Figure majeure et farouche du cinéma révélé aux côtés de Bardot dans « Et Dieu… créa la femme », Jean-Louis Trintignant a promené son élégance chez Lelouch, Truffaut, Bertolucci, Chéreau ou Haneke...
C’est un tout jeune homme se sentant "un peu étriqué en province" qui monte à Paris, seul, pour devenir acteur, réalisateur et pilote automobile. Jean-Louis Trintignant quitte alors le département du Gard de son enfance où il est mort chez lui à Collias entourés de ses proches selon le journal Midi-Libre.

Il détestait « les numéros d’épate ». Parlant de son métier, il aimait prôner le retranchement, l’humilité. « Etre une page blanche, partir de rien, du silence. Dès lors, on n’a pas besoin de faire beaucoup de bruit pour être écouté. » nous rappelle le journal le Monde.
Alors qu'il fait des études de droit à Aix-en-Provence, il découvre le théâtre en 1949 et décide de tout quitter pour suivre des cours de comédie à Paris auprès de Charles Dullin et de Tania Balachova.
En 1951, il fait ses débuts sur les planches avec la pièce à chacun selon sa faim. En parallèle, il s'inscrit à l'Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC) pour se former à la mise en scène.

⦁ Après quelques figurations, Jean-Louis Trintignant décroche en 1955 son premier rôle au cinéma dans le film Si tous les gars du monde, de Christian-Jacque.
⦁ L'année suivante, il connaît la célébrité aux côtés de Brigitte Bardot dans le mythique film qui fera scandale Et Dieu créa la femme, de Roger Vadim.
⦁ En 1961, Alain Cavalier lui offre son premier grand rôle dans une œuvre engagée : Le Combat dans l'île.
⦁ Cinq ans plus tard, il connaît une renommée internationale avec Un homme et une femme de Claude Lelouch, récompensé en 1966 de la palme d'or au Festival de Cannes et des oscars du meilleur film étranger et du meilleur scénario original.

Durant 20 ans, il consolide son impressionnante carrière, entre cinéma d'auteur novateur, films grand public et théâtre.

Trintignant interprète des rôles d'anti-héros charismatique. Il tourne alors sous la direction des plus grands réalisateurs français : Jacques Deray, François Truffaut, Eric Rohmer, René Clément, Claude Chabrol, Robert Enrico, Michel Deville…

Depuis la fin des années 1980, le comédien, qui se dit lassé par le cinéma, vit retiré dans sa maison d'Uzès et se fait plus rare sur les écrans. Une poignée de réalisateurs, dont Michael Haneke (‘Amour’, avec Emmanuelle Riva) qui lui vaudra un César en 2013, ont néanmoins parvenus à le faire sortir temporairement de sa retraite.

Obsédé par l’idée du suicide et marqué par les tragédies intimes.

⦁ Jean-Louis Trintignant se battait contre le cancer depuis de longues années. Un cancer de la prostate qu'il avait refusé de faire soigner préférant se "laisser faire" selon ses propres aveux. Nadine Trintignant avait témoigné en fin d'année dernière de l'état de santé de Jean-Louis qui allait "de moins en moins bien".
⦁ La vie de Jean-Louis Trintignant aura été marquée par plusieurs drames, dont la mort de sa fille Marie, actrice, tuée en 2003 sous les coups de son compagnon Bertrand Cantat. Un drame qui avait suscité l'émoi et dont il ne s'était jamais remis.

L’homme qui aimait les femmes et surtout les siennes :

⦁ Jean-Louis Trintignant rencontre Stéphane Audran à un cours d'acting et l'épouse le 18 novembre 1954, mais l'actrice Stéphane Audran divorce en 1956 à cause d'une certaine... Brigitte Bardot !
⦁ Il épouse en 1961 la réalisatrice Nadine Marquand avec qui il aura trois enfants
⦁ En 1973, pendant le tournage du film Le Train, Jean-Louis Trintignant cède au charme de Romy Schneider, une courte relation de trois mois, l'acteur étant toujours marié à Nadine (ils divorceront au début des années 80)
⦁ Il tombe amoureux de Marianne Hoepfner, pilote de rallye. Il l'épouse en 2000.

"C'est un homme qui était hors du commun, qui va nous manquer"témoigne avec émotion le réalisateur Alexandre Acardy. "C'est un très grand acteur mystérieux qui s'en va, avec une voix", a réagi sur France-info l'auteur de bande-dessinée et réalisateur Enki Bilal. "Il est l'un des plus grands parmi les plus grands... Il est immortel", a commenté le réalisateur Claude Lelouch avec qui il bouclera sa vie de cinéma avec « Les plus belles années d’une vie » soit les retrouvailles si émouvantes avec Anouk Aimée, 50 ans après « Un homme et une femme »

Livre d'Or

Jean-Louis Benoit mardi 21 juin 2022
Sincères condoléances, rappel de moments inoubliables autour d’un sport automobile, merci Jean-Louis

Ajouter un message