Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 857 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Mort : Michel Bouquet

Mort : Michel Bouquet 6 novembre 1925 - 13 avril 2022
20/04/2022

Les planches étaient son royaume.

Michel Bouquet était considéré comme l'un des comédiens les plus talentueux de sa génération, tant pour ses films que pour ses rôles au théâtre.

Enfant réservé, le petit Michel a 7 ans quand il est envoyé avec ses trois frères en pension. Alors que son père est fait prisonnier de guerre, il enchaîne ensuite les petits métiers : apprenti pâtissier, mécanicien-dentiste, manutentionnaire. Il doit son goût du spectacle à sa mère qui l'emmenait régulièrement à l'Opéra Comique.
Un dimanche matin (alors que sa mère le croit à la messe), il se rend chez Maurice Escande, sociétaire de la Comédie-Française, qui lui propose de suivre ses cours. Intégrant le Conservatoire en compagnie de Gérard Philipe, il devient bientôt le comédien-fétiche de Jean Anouilh.

Michel Bouquet fait sa première apparition à l'écran en 1947 dans « Brigade criminelle ». Très tôt dirigé par des cinéastes prestigieux (Clouzot, Gance ou encore Grémillon), il devra toutefois attendre le milieu des années 60 pour s'imposer au cinéma.
Nous avons pu le voir dans "La mariée était en noir"," Borsalino", "Renoir", "La femme infidèle" ou "Les Misérables".
Il a tourné avec les plus grands, de François Truffaut à Claude Chabrol en passant par Henri Verneuil.

Michel Bouquet avait reçu deux Césars nous rappelle le journal Midi Libre :
⦁ en 2002 : pour le film "Comment j'ai tué mon père"
⦁ en 2006, couronnant son interprétation de François Mitterand dans "Le promeneur du Champ-de-Mars".

Connu pour avoir joué pas moins de 800 fois "Le roi se meurt" d'Ionesco.

Sur les planches, son terrain de jeu de prédilection, il a joué "Le malade imaginaire", "L'Avare" ou. En 2005, il interprétait le roi Berenger 1er dans "Le Roi se meurt" de Ionesco qui lui avait même valu un Molière. Au Panthéon du comédien : Ionesco, Beckett, Pinter, Shakespeare et, avant tout et par-dessus tout, Molière.

Michel Bouquet, a toujours confié qu'il préférait le théâtre au cinéma. "Au théâtre l'acteur s'efface derrière l'auteur et derrière un personnage" répétait Michel Bouquet et c'est ce qui le séduisait. En 2014, Fabrice Luchini lui remettait un Molière d'honneur et 5 ans plus tard (alors âgé de 93 ans) et se sentant trop fatigué, il annonce sa décision de se retirer de la scène. 

Les réactions de nombreux artistes se sont fait entendre, comme celle d’Alain Delon, mais aussi celle de Jacques Weber quelques heures après l’annonce du décès, il s’est notamment remémoré ses débuts : "C’était un homme absolument passionnant, un immense professeur d’art dramatique, je sais que c’était un passeur, il transmettait quelque chose d’absolument fondamental »...
Un hommage national présidé par Emmanuel Macron à l'acteur aura lieu le 27 avril aux Invalides a annoncé l'Élysée.

Ajouter un message