Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Mort : Jean DRÉJAC

Mort : Jean DRÉJAC 3 juin 1921 - 11 août 2003
01/10/2015

Un pan entier de l'histoire de la chanson française.

Jean Dréjac, fut le nom d’artiste du célèbre auteur-compositeur-interprète français, Jean André Jacques Brun. Au cours de sa longue carrière, il fut amené à occuper des postes administratives de renom. Il fut d’ailleurs secrétaire adjoint de la Sacem de 1967 à 1969, avant d'en être alternativement administrateur et vice-président du conseil d'administration entre 1977 et 2002. Issu d'une famille de gantiers Greneblois, plutôt aisée, il effectua ses études dans des établissements privés. Par ailleurs, il s'impliqua très jeune dans l’univers de la chanson. En effet à seulement 17 ans, il faisait déjà partie d’un groupe amateur « Cinfonia » en étant interprète.

Le journal La Gazette nous apprend que lauréat d’un concours organisé par Radio-Cité, le jeune homme monte alors à Paris et fait les petites scènes...

« Ah, le petit Vin blanc ».

Dréjac rencontre, en 1943, le compositeur Borel-Clerc, avec lequel il écrit Ah! Le petit vin blanc, chantée par Lina Margy et que toute la France de la Libération reprit en chœur. Mais le succès ne viendra qu’après la guerre, après plusieurs tournées et le Cour Simon.


En 1950, une chanson sur Paris va devenir un symbole immortel de la capitale de France.

Cette chanson c’est bien sûr Sous le ciel de Paris. C’est avec Hubert Giraud, pour le film de Julien Duvivier, que Jean Dréjac créé cette chanson. Plusieurs interprètes la magnifieront au fil des années dont Édith Piaf, Juliette Gréco et Les Compagnons de la chanson.

Le quotidien Le Parisien dans son annonce précise que « Les guinguettes perdent leur parolier » et souligne qu’« il faisait partie de ces artistes dont l'œuvre est plus connue que le nom ».

⦁ Notamment parolier de Ah ! Le petit vin blanc, Sous le ciel de Paris et La Chansonnette (pour Yves Montand),
⦁ D'adaptations françaises comme L'Homme à la moto pour Édith Piaf, « Ce fut une grande amitié. Je garde le souvenir de quelqu'un de formidable, de très gaie, et non pas une droguée, une poivrote, comme certains l'ont décrite… »
⦁ Bleu, blanc, blond pour Marcel Amont, ainsi que de nombreuses chansons pour Serge Reggiani (avec Michel Legrand comme compositeur).

En 2003, il est fait Commandeur de l'Ordre des Arts et Lettres. Il fut inhumé dans le cimetière de Pantin Sous le ciel de Paris. Le destin a voulu que Jean Dréjac soit auteur de chansons plutôt qu’interprète, ce dernier nous lègue plusieurs rengaines devenues éternelles...

Ajouter un message