Carnet

Nécrologie : Gonzalo ROJAS

Nécrologie : Gonzalo ROJAS 20 décembre 1917 - 25 avril 2011
01/10/2015

Fauché par un accident vasculaire cérébral

Le poète chilien, Gonzalo ROJAS a rendu son dernier souffle lundi 25 avril 2011 à Santiago, des suites d'un accident vasculaire cérébral. Considéré comme le plus important poète contemporain de son pays, il voit le jour à Lebu le 20 décembre 1917. Septième fils d'un mineur, il est le rédacteur d’Antarctique, un magazine littéraire à Santiago, pendant sa jeunesse. Par la suite, il entreprend des études en droit et en littérature à l’Instituto Pedagógico de l’Universidad de Chile. Il obtient son diplôme en 1952 et reçoit une chaire à l’Université de Concepción.

Suite à l’annonce de son décès, le gouvernement chilien a décrété deux jours de deuil national. Il est inhumé au cimetière de Chillan, au Chili. Le Monde annonce son décès en intitulant « Le poète chilien Gonzalo ROJAS est mort » l’article relayant l’annonce de son décès.

Une des voix les plus singulières de la littérature de langue espagnole

Sur le blog La plume dissidente, l’article « La mort de Gonzalo ROJAS » est publié pour faire part de la triste nouvelle. Il y est rapporté que « La littérature de langue espagnole perd avec sa mort, une de ses voix les plus singulières » et que « son œuvre poétique a été couronnée de nombreux prix littéraires dont le Prix National de Littérature du Chili en 1992 et le Prix Cervantès en 2003 ».

Le Petit Journal annonce la disparition d’une figure littéraire contemporaine parmi les plus célèbres du Chili, un poète de l’amour, de l’érotisme et de la mort dans son article intitulé « Gonzalo ROJAS, "plus vivant que jamais" ».

De son côté, Libération annonce que « Les poètes meurent parfois plus tard que Lautréamont ou Rimbaud, ce n’est pas pour ça qu’ils vieillissent : le Chilien Gonzalo Rojas Pizarro, prix Cervantès 2003 et grand auteur de son pays, est mort hier à 93 ans à Santiago » dans l’article annonçant sa disparition.

Le Point révèle que « ce fils de mineur, considéré comme l'un des plus grands auteurs latino-américains, était dans un « état de santé précaire depuis qu'il avait été victime d'un accident vasculaire cérébral en février » » dans son article.

Ajouter un message