Carnet

Józef GLEMP

Józef GLEMP 18 décembre 1929 - 23 janvier 2013
01/10/2015
Le cardinal polonais et archevêque émérite de Varsovie depuis 2006, Józef GLEMP est décédé dans sa 83ème année, le 23 janvier 2013 à Varsovie. Il est né à Inowrocław en Pologne le 18 décembre 1929. Après être entré au séminaire de Gniezno, il est ordonné prêtre le 25 mai 1956, et étudie ensuite le droit canonique à l'Université pontificale du Latran à Rome où il obtient un doctorat in utroque jure. De retour dans son diocèse, il est aumônier de communautés de dominicaines et de franciscaines et enseigne la religion dans des centres de mineurs délinquants. En 1967, il devient secrétaire personnel du Primat de Pologne, le cardinal Stefan WYSZYŃSKI dont il reste un très proche collaborateur pendant quinze ans.  
  • La Croix annonce son décès en publiant l’article « Mort du cardinal GLEMP, grande voix du catholicisme polonais ». Il y est rapporté que « Primat de Pologne de 1981 à 2009, le cardinal Jozef GLEMP est décédé mercredi 23 janvier dans la soirée, à l’âge de 83 ans, des suites d’un cancer du poumon ». Par ailleurs l’article souligne que « Cette grande figure catholique du XXe siècle a conduit l’Église polonaise à travers deux grandes époques historiques de son pays, celles de l’Etat de siège puis de la démocratie retrouvée. À l’image de Jean-Paul II, qui le crée cardinal en 1983, il a accompli des gestes d’importance envers les juifs, comme lorsqu’en 2000, il regretta « la tolérance pour les manifestations d’antisémitisme » et le manque de respect de certains prêtres polonais envers d’autres religions ».
  • Dans son article « Le cardinal GLEMP, ancien primat de Pologne, est mort », 20 Minutes annonce que « Le cardinal Jozef GLEMP, qui a joué un rôle central dans la période de transition du régime communiste vers la démocratie en tant que primat de l'Eglise catholique polonaise, est décédé à l'âge de 83 ans. Durant son mandat à la tête de l'influente église catholique (1981-2009), qui a coïncidé avec le pontificat de son compatriote Jean Paul II au Vatican, Mgr GLEMP a guidé l'opposition anti-communiste et apporté son soutien au syndicat Solidarité. Certains opposants lui ont toutefois reproché d'avoir manqué d'audace dans son appui à l'opposition clandestine et d'avoir été trop accommodant avec le régime communiste ».

Livre d'Or

Ajouter un message