Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Avis mortuaire : Julien RIES

Avis mortuaire : Julien RIES 19 avril 1920 - 23 février 2013
01/10/2015

Fondateur de l’anthropologie religieuse actuelle.

Né le 19 avril 1920 à Fouches en Belgique, prêtre, anthropologue et historien belge, Julien Ries nous a quittés le 23 février 2013 à Tournai à l’âge de 92 ans des suites d'une longue maladie, a indiqué l'attaché de presse de la conférence épiscopale belge, le Père Tommy Scholtes.

⦁ Il a tout d’abord été professeur à l’Université catholique de Louvain dans les années 60.
⦁ Il fut également dirigeant du Centre d’Histoire des religions dans cette même université pendant plusieurs années, selon le journal La Croix.
⦁ En 2011, il fut alors présenté en tant que fondateur de l’anthropologie religieuse actuelle.

Les nouvelles perspectives de « l’anthropologie fondamentale de la religion sont développées dans un Traité d’anthropologie du sacré en plusieurs volumes pour lequel des spécialistes du monde entier ont travaillé sous l’égide du professeur Ries.

L'« Homo religiosus »

L'anthropologie religieuse avait besoin d'un nouveau souffle. Les grandes avancées réalisées depuis un siècle dans le domaine de la science des religions semblent indiquer une voie utile en vue de l'ouverture de nouvelles perspectives pressenties. L'« Homo religiosus » et son expérience du sacré constitue une introduction à une anthropologie religieuse fondée sur l'homme et sur le sacré vécu, elle met en évidence les données fondatrices de pareilles expériences au cours de l'histoire humaine. De la préhistoire aux cultures du bassin de la Méditerranée ancienne, Ries questionne et analyse cet homme religieux et son expérience du sacré.

Les hommages se multiplient

Son but était de montrer que ce qui fait l'humain est sa capacité à lever la tête vers le ciel pour contempler la voûte céleste. Il faut préciser que le « Professeur émérite de l'UCL, était connu internationalement pour ses travaux d'histoire des religions. L'Académie française lui a octroyé le prix Dumas-Millier en 1986, et le prix Furtado en 1987, en hommage à ses publications.

Pour le journal La Libre, Julien Ries accordait énormément d'importance au savoir. "C'était un homme de conviction forte, extrêmement travailleur, un peu à l'image des paysans de son époque, puisqu'il venait d'une famille paysanne ».

Le Premier ministre Elio Di Rupo et Rmudy Demotte, ministre-président de la Région wallonne et bourgmestre de Tournai avaient pris place au premier rang dans la cathédrale. A Tournai, les funérailles de cet homme de conviction forte, se sont déroulées dans la discrétion totale.
Monseigneur Ries avait été fait « Prélat d'honneur en 2010 » puis nommé Cardinal par le pape Benoît XVI le 18 février 2012 pour son « œuvre théologique ».

Ajouter un message