Carnet

François PERROT

François PERROT 26 février 1924 - 20 janvier 2019
28/01/2019

L’acteur François Perrot est décédé le dimanche 20 janvier 2019 à son domicile de Livry-Gargan dans le département de la Seine-Saint-Denis, à l’âge de 94 ans, selon le quotidien Le Télégramme. Il est principalement connu pour être un spécialiste de seconds rôles. Le comédien a joué dans près de 150 films et pièce de théâtre tout au long de sa riche carrière d’une cinquantaine d’années. Le film de Bertrand Tavernier intitulé «La vie et rien d’autres» lui vaudra une nomination au César du meilleur second rôle

Né le 26 février 1924 à Paris, François Perrot s’initie au théâtre en intégrant la troupe de Louis Jouvet pour ensuite rejoindre le Théâtre national populaire (TNP) dirigé par Jean Vilar. Alors âgé de 30 ans, il tourne son premier film aux côtés du chanteur et acteur américain Israël Constantine dit Eddie Constantine. Quatre ans plus tard, viennent ensuite « Les liaisons dangereuses » de Roger Vadim, « L’Argent des autres » un film de Christian de Chalonge, « Le Corps de mon ennemi » d’Henri Verneuil, « Les Morfalous » une affiche partagée avec Jean Paul Belmondo, « Les Innocents aux mains sales » de Claude Chabrol et bien d’autres encore…François Perrot est décédé de vieillesse, a confié son agent Catherine Davray, ajoutant qu’il n’y aura aucune cérémonie, selon ses dernières volontés. « Ses cendres se verront dispersées dans le Larzac où il avait de grands souvenirs d’enfance » renchérit Catherine Davray.

Très actif au petit écran, François Perrot joue dans différentes séries entre autres « La Prophétie d’Avignon », « Le Château des oliviers » ou encore « Châteauvallon ». A la télévision comme au théâtre, il rencontre un franc succès avec « Les Seins de Lola » avec Maria Pacôme. On se souvient de l’acteur jouant très souvent des rôles de chefs d’entreprise, de banquiers et de notables. Le dernier film qu’il a joué remonte en 2013. De nombreuses personnalités ont salué sa mémoire comme le président du Festival de Cannes, Pierre Lescure, à travers un Tweet.

 

Ajouter un message