Carnet

Brad Gobright

Brad Gobright 16 juin 1988 - 27 novembre 2019
03/12/2019

La chute du grimpeur

Gobright est né à Orange County (Californie) et a commencé à faire de l'escalade à l'âge de six ans. Il avait quitté les études il y a 10 ans, exerçant de petits boulots en hiver et grimpant le reste de l'année... Brad était considéré comme l’un des meilleurs de sa discipline. Il venait de grimper la classique des lieux, El Sendero Luminoso. Cette voie haute de 900 mètres et située sur le site du Potrero Chico, (dans la municipalité de Hidalgo) qui avait été gravie en solo par Alex Honnold en janvier 2014 et avait d'ailleurs marqué le tournant « sans corde » de ce nouveau héros américain. Brad était l’autre virtuose du solo intégral, celui que l’on sollicitait souvent pour une interview mais qui demeurait insaisissable, toujours sur les routes (avec sa vieille honda civic) pour grimper, sa raison de vivre. L’américain Brad Gobright (31 ans) est mort ... mais comment ?

La dangereuse technique du rappel simultané.

Rock and Ice rapporte les faits, via le témoignage d’un grimpeur costaricain qui grimpait à proximité quand eut lieu l’accident :

⦁ Gobright était en train de descendre en rappel simultané avec son compagnon de cordée Aiden Jacobson.
⦁ Les deux hommes avaient une corde simple de 80 mètres et enchaînaient la descente en faisant des rappels simultanés mais sans faire de nœuds en bout de corde. 

Brad serait donc « passé à travers » son brin et aurait chuté jusqu'en bas de la face sur environ 300 mètres. Son compagnon aurait eu plus de chance en s'arrêtant sur une vire, avec la corde, sans se faire trop de mal, seulement blessé à la cheville. Il a été ensuite évacué jusqu'au sol par la cordée présente sur les lieux de l'accident. Cette technique de rappel simultané est régulièrement employée par les grimpeurs américains bien que signalée comme extrêmement dangereuse, cause de la plupart des accidents mortels en rappel des grimpeurs nord-américains.

Ses proches et partenaires d’escalades lui ont rendu hommage, selon le quotidien La Dépêche du Midi. Alex Honnold, autre alpiniste américain commente : “C’était un homme si chaleureux et si gentil, l’un des rares partenaires avec qui j’ai toujours aimé passer mes journées”.

Le record du « Nose »

Je nose pas vous dire que Brad Gobright était un grimpeur reconnu car l’alpiniste américain notamment battu en 2017 le record d’ascension du « Nose », en 2 heures 19 minutes et 44 secondes, (accompagné de Jim Reynolds), une voie d’escalade extrêmement compliquée d’El Capitan, dans le parc national de Yosemite (oui, c’est aussi les systèmes d’exploitation d’Apple...). Un record qui a depuis été battu.

La communauté de la grimpe est bien évidemment sous le choc.

Alex Honnold son copain de grimpe s'est immédiatement exprimé à l'annonce de la triste nouvelle
⦁ « C'était une âme si chaleureuse et gentille, l'un des rares partenaires avec lesquels j'ai toujours aimé passer une journée. Je suis juste triste pour Brad et sa famille. Malgré toutes ses forces comme ses doigts incroyablement forts, c'était vraiment un gars bien. Il n'y a vraiment rien de plus à dire. Je suis triste. Le monde de l'escalade a perdu une vraie lumière. Repose en paix… »
⦁ Miraculé, son partenaire Aidan, a simplement posté une photo de la montagne qu'ensemble ils ont tenté vainement de dompter…

 

Ajouter un message