Carnet

Harold Ramis

Harold Ramis 21 novembre 1944 - 24 février 2014
01/10/2015

Le co-scénariste et chasseur de fantôme dans « Ghost Busters » (1984), réalisateur-producteur de « Groundhog Day » (Un jour sans fin), sortie en 1993, Harold Ramis est décédé dans sa ville natale le 24 février 2014 suite à une complication causée par une vascularité inflammatoire auto-immune qu’il a eu depuis 2010. Le quotidien national Le Monde n'a pas manqué d'annoncer sa disparition dans ses pages.

Né le 21 novembre 1944 à Chicago dans l’Illinois aux Etats-Unis, Harold Ramis est titulaire d’un diplôme de littérature anglaise à l’université Washington de Saint-Louis. Dans la vie active, il est enseignant après avoir exercé, à ses débuts, le métier d’infirmier dans une clinique psychiatrique. Alors âgé de 25 ans, il décide de rassembler la troupe d’improvisation de Chicago, The Second City, un succès à la télévision. Son travail est rapidement repéré et remarqué, il commence à écrire des textes et devient même interprète. Ramis est auteur du spectacle loufoque intitulé National Lampoon Show de 1974 qu’animent Gilda Radner et John Belushi.

Une carrière hollywoodienne

Quatre ans plus tard, Harold Ramis travaille en tant que scénariste du film American College réalisé par John Landis, dont le rôle principal est joué par John Belushi. Ce sera son premier triomphe qui lui a permis d’accéder Hollywood et percer dans le paradis du cinéma. En 1979, il écrit le scénario du film "Arrête de ramer, t’es sur le sable". Ce dernier révèle les acteurs Bill Murray et Chevy Chase au grand public. Ramis collabore avec "Les Bleus" en 1981. Il personnifie le docteur Egon Spengler dans « S.O.S Fantômes » en 1984. Il s’agit de son second rôle au cinéma. Avec Dan Aykroyd, Harod Ramis cumule la fonction de scénariste. Le succès mondial de ce long-métrage lui a conduit avec ses collaborateurs  à sortir le deuxième volet en 1989.

L’acteur fait des apparitions dans différents films dont "Pour le meilleur et pour le pire", "Baby Boom", "Autour de Lucy". En 2007, Harold Ramis est apparu dans le film "En cloque, mode d’emploi". Il ne cesse de réaliser des films, entre autres le film culte "Un jour sans fin" sorti en 1993, trois ans plus tard avec "Mes doubles, ma femme et moi", en 1999 avec "Mafia Blues" et l’année 2000 avec "Endiablé". La majeure partie de ces films connaissent des succès commerciaux. De nombreux acteurs lui ont rendu hommage.

Devenu un acteur incontournable de la comédie américaine, Ramis se tourne vers la comédie noire "Faux Amis" sortie en 2005. Il travaille également dans deux épisodes de la série "The Office". Ses capacités ne s’arrêtent pas sur l’interprétation des rôles ou encore les scénarios, Ramis est également réalisateur de plusieurs long-métrage comme L’An 1 : des débuts difficiles, comédie n’intéressant que peu de personnes, sortie en 2009. L’acteur aux multiples talents meurt à l’âge de 69 ans en laissant veuve et orphelins. Harold Ramis laisse Hollywood en deuil.  

 

Ajouter un message