Carnet

Hubert Giraud

Hubert Giraud 28 février 1920 - 16 janvier 2016
25/01/2016

Hubert Giraud, compositeur et parolier français, connu pour « Sous le ciel de Paris », « Il est mort le soleil », ou encore « Mamy Blue » s’est éteint le samedi 16 janvier 2016 à Montreux, en Suisse, où il vivait depuis près d’une trentaine d’années. De grands artistes au grand talent ont repris des titres, ne citons que « The Sun died » (Il est mort le soleil en 1967) par Ray Charles et Tom Jones.

Né le 28 février 1920 à Marseille, le jeune Hubert perd son père à l’âge de 5 ans et en est même devenu asthmatique. Conseillé par son médecin traitant, il commence à pratiquer un instrument à vent (l’harmonica) dès son plus jeune âge dans un but thérapeutique. Vers la fin des années 1930, il intègre le Quintette du Hot Club de France de Django Reinhart en tant qu’harmoniciste. C’est sa veuve qui a annoncé la nouvelle à l'AFP le jour de sa disparition à l’âge de 94 ans, d'après le journal Sud Ouest.

Avant d’être un compositeur et parolier, Hubert Giraud a été musicien dans des orchestres, notamment celui de Ray Ventura, dans lequel il apprendra à jouer un second instrument qui est la guitare. Il a composé des musiques interprétées par Edith Piaf, Mireille Mathieu, Céline Dion, Joey Starr en passant par Claude François ou encore Sacha Distel. Ce génie des refrains populaires a également été rendu célèbre par le titre « Parlez-moi de lui » de Nicole Croisille. Ses obsèques se sont déroulées à Montreux le vendredi 22 janvier.

Livre d'Or

Ajouter un message