Carnet

Jean-Luc Préel

Jean-Luc Préel 30 octobre 1940 - 3 septembre 2015
01/10/2015

Une vie aux centres ...

Jean-Luc Préel, ancien député centriste et médecin hospitalier, est mort le 3 septembre 2015 à La Roche-sur-Yon (Vendée), a annoncé sa famille. Ce gastro-entérologue du Centre hospitalier départemental de La Roche-sur-Yon qui occupait le poste du vice-président de la commission des Affaires culturelles, familiales et sociales de l'Assemblée durant son dernier mandat s’est éteint à l’âge de 75 ans.

Né le 30 octobre 1940 à Caen (Calvados) son père, notaire et fervent royaliste, sa mère, une admiratrice de Napoléon... Il héritera d'une éducation religieuse et d'une fascination pour les humanistes. Jeune médecin, il se voit proposer la création du service de gastro-entérologie en 1975 (spécialité acquise à Bichat, aux côtés de Charles Debray).

Saint Vincent de Paul et Albert Schweitzer.

Jean-Luc Préel écrit dans ses mémoires : « Ils m'ont conduit à me sentir solidaire des causes perdues, à être proche des victimes de l'injustice, Je n'ai jamais dû dire ou faire le contraire de ce que je croyais juste ». Son altruisme a laissé une empreinte qui a engendré de nombreux témoignages de sympathie depuis l’annonce de son décès dans Ouest France.

- Le sénateur Didier Mandelli a salué l’homme qui a œuvré pour l’intérêt général de son pays. « Son engagement politique était guidé par son souhait d'aider chacun à trouver sa place dans la société », a-t-il souligné.
- Yves Auvinet, Président du Conseil Départemental de la Vendée, a salué dans son hommage, l’action d’un homme de conviction et déterminé, ayant une volonté forte et constante à servir l’intérêt général.

Apôtre de la régionalisation, l’ancien monsieur santé de l’UDF aura vécu 40 ans d’engagement entre Médecine et politique.

- A travers le syndicalisme étudiant, il rêve d'Europe unie, loue la bravoure de Dien Bien Phu et s'indigne de la répression de Budapest, en 1956.
- Il échouera dans sa conquête à deux reprises pour la mairie de La Roche-sur-Yon en 1989 et 1995.
- Conseiller municipal de La Roche-sur-Yon de 1983 à 2001, conseiller - général de 1985 à 1992 et conseiller régional de 1992 à 1998.
- En 1988 : en route vers l'Assemblée nationale. Spécialiste des questions de santé, il a fait au total quatre mandats de député, de 1988 à 2012.
- Soutien de Philippe de Villiers à ses débuts, il prendra ses distances avec des désaccords profonds sur l'IVG et l'Europe.

C’était un homme déterminé, de conviction, au caractère entier. Malgré sa retraite, Jean-­Luc Préel restait à l’écoute de son territoire. Le corps de Jean-Luc Préel ans a été inhumé au Cimetière de Saint André d'Ornay.

 

 


Biologie médicale - Intervention de Jean-Luc Préel par babip

Ajouter un message