Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Havre Libre
Journal du Diois
L'Echo de Vibraye
L'Echo du Berry
L'Indépendant du Pas-de-Calais
La Dépêche du Pays de Bray
La Marseillaise
La Montagne
La République de Seine-et-Marne
La semaine dans le Boulonnais
Le Confolentais
Le Courrier de la Mayenne
Le Phare Dunkerquois
Le Régional de Cosne
Nice Matin

Demis Roussos

01/10/2015
Demis Roussos 15 juin 1946 - 25 janvier 2015
L’ancien membre actif d’« Aphrodite’s Child », groupe de rock progressif, de la fin des années 1960 à 1971, le chanteur Artémios Ventoúris Roússos, alias Demis Roussos est décédé d’un cancer à l’âge de 68 ans, dans un hôpital privé d’Athènes, dans la nuit du 24 au 25 janvier, selon sa famille.
 
Demis Roussos, originaire de Grèce, est né le 15 juin 1946 à Alexandrie (Égypte). C’est dans les années 1920 que les grands-parents maternels que paternels de Demis ont rejoint l’Égypte. Il a reçu le prénom Artémios, de son grand-père paternel selon la coutume grecque. Il a vécu au sein d’une communauté orthodoxe, dans un pays et dans une ville musulmans. Ce métissage culturel a influencé son style de musique. Demis était durant cinq ans, membre du Chœur de l’Église orthodoxe d’Alexandrie en tant que soliste. Il a appris le solfège, la trompette, la guitare et également la basse.
 
En 1961, durant la crise du canal de Suez, sa famille a décidé de quitter l’Égypte pour rejoindre la Grèce. Alors que Demis, diminutif de Artémios, allait à l’école le jour, il travaillait la nuit dans les clubs d’Athènes comme trompettiste, pour subvenir aux besoins de sa famille.
 
En 1963, à l’âge de 17ans, Demis a formé son premier groupe « The Idols », où il joue de la basse et de la guitare. Le public est conquis par sa voix caressante et aigüe lors de son interprétation de « When a Man Loves a Woman » et de « The House of the Rising Sun ».
 
En 1966, Demis a rencontré le claviériste Vangélis Papathanassíou, du groupe de Jazz « The Forminks », et ensemble, ils ont fondé en 1967 le groupe « Aphrodite’s Child », avec le guitariste Silver Koulouris et le batteur Lucas Sideras.
 
En 1968, fautes de permis de travail, Demis et Lucas qui ont eu l’intention de se rendre à Londres, ont été refoulé à Douvres par les douaniers anglais, et sont retourné à Paris où ils étaient bloqués par les événements de mai 1968. Ils ont signé sous le nom d’Aphrodite’s Child, un contrat exclusif de six ans avec Phonogram et enregistrent « Rain and Tears », une composition de Vangelis avec une parole écrite par le jeune auteur Boris Bergman qui a été proposé par la maison de disques au groupe. Le disque est rapidement devenu numéro un au hit-parade de l’époque.
 
Son premier 45 tours solo « We Shall Dance » fait son apparition en juin 1971. Chanson qui a rendu Demis Roussos, vainqueur du Festivalbar en Italie et puis en tête du hit-parade en France, suivi de son album solo réalisé en fin 1971, « On The Greek Side Of My Mind », mélange de pop music et de folklore grec.
 
En 1973, Demis a enregistré pour la première fois, un 45 tours en langue française, « Le Peintre des étoiles ». Chanson du feuilleton « Le Jeune Fabre », diffusée à la télévision française.
 
Au cours de sa carrière, les disques vendus à travers le monde par Demis Roussos sont estimés à près de soixante millions.
 
« Il avait une superbe voix (…) C’était un artiste, un ami, j’espère qu’il est dans un monde meilleur. » disait Nana Mouskouri à la radio RTL.

Livre d'Or

mario.marull jeudi 29 janvier 2015
Cet Artiste a bercé ma jeunesse avec sa voix extraordinaire et ces chansons mélodieuses, une très grande voix nous quitte trop tôt, repose en paix Demis Roussos.
Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z