Carnet

Carnet : Jean Ricardou

Carnet : Jean Ricardou 17 juin 1932 - 23 juillet 2016
27/07/2016

Ce fut le rocker du roman dans les années soixante-dix

Il venait d’effectuer une plongée dans la baie de Cannes...L’écrivain et théoricien français du mouvement du Nouveau roman, Jean Ricardou, est décédé le samedi 23 juillet 2016 à Cannes, dans le sud-est de la France où il était en villégiature. Il s’est éteint à l’âge de 84 ans, selon l’un de ses éditeurs, information publiée par La Dépêche.

Né le 17 juin 1932 à Cannes, Jean Ricardou intègre l'École normale d'instituteurs de Paris en 1951 avant de devenir instituteur puis d’exercer le métier de professeur en collège jusqu'en 1977.

⦁ Le futur écrivain soutient à Paris une thèse de doctorat ès Lettres et intègre en 1962 la revue Tel Quel, une collaboration qui durera pendant onze ans.
⦁ En 1966, son second roman « La Prise/Prose de Constantinople » remporte le prix Fénéon.
⦁ C’est en 1967 que paraît son premier livre de théorie intitulé « Problèmes du Nouveau Roman » dans la collection Tel Quel et co-dirige quatre ans plus tard le premier grand colloque sur le nouveau roman, rassemblant les principaux nouveaux romanciers.

La textique c’est lui

L’écrivain français est conseiller à la programmation et à l'édition du Centre culturel international de Cerisy-la-Salle depuis les années 1980 et s’est consacré à la Textique, discipline inaugurée, en 1985, par Jean Ricardou lors d'un séminaire tenu au Collège International de Philosophie, et visant à établir par niveaux une théorie unifiante de l’écrit accompagnée d'une théorie unifiante de l'écriture. Sa méthode ? : Explorer le domaine en cause selon des ensembles conceptuels d'exhaustion échelonnée, réfutables à mesure, le cas échéant, par tout contre-exemple établi comme tel. Plus simple ? c’est une discipline qui se donne pour ambition de rendre compte exhaustivement de toutes les structures dont peut relever un écrit, quel qu’il soit.

"Le Saint-Just des Lettres"

Ce fut le baroudeur de la littérature mais qui faisait dans la dentelle de la phrase. Certains, lors de débats un peu âpres, le surnommèrent "Le Saint-Just des Lettres". Jean Ricardou est allé poser ses lignes avant de reposer sur une langue de sable. Sous l’égide du Centre Culturel International de Cerisy-la-Salle et du Collège International de Philosophie, une journée d’hommage eu lieu le 21 avril 2017 à celui qui s’impose comme un protagoniste majeur de la modernité.

Ajouter un message