Carnet

Jean-Pierre Le BRAS

Jean-Pierre Le BRAS 5 février 1931 - 23 juillet 2017
27/07/2017

Une fenêtre sur la mer vient de se fermer

Le quotidien Le Télégramme a annoncé le décès du peintre français Jean-Pierre Le Bras, chevalier des Arts et lettres et passionné de sa Bretagne, le natif de Pleumeur-Bodou se décrit comme étant un artiste figuratif et complètement autodidacte il a commencé dès l’âge de 10 ans, « Ma mère aimait beaucoup ce que je faisais, c'était peut-être la seule à cette époque », confiait-il en 2013. Avec une formation de pilote dans la Marine marchande à la base, les arts plastiques restent omniprésents dans sa vie et imaginer à poser ses pinceaux est inconcevable pour cet amoureux de la peinture et des paysages. L'artiste lannionais, qui a reçu la médaille d’or du Salon de la Marine en 1991, s’est éteint à l’âge de 86 ans.

Sa passion de peintre apparaît alors qu’il faisait son service militaire, ce qui le poussera à devenir peintre décorateur. Mais c’est le bord de l'eau qui l'inspirait et Jean-Pierre Le Bras (de mer ?), attaché à sa région du Trégor, connaissait l'ambiance des ports de pêche, la moindre crique ou plage.

Peintre officiel de la Marine.

Grâce à cette connivence qu'il déploie avec la mer, Il avait été nommé à 65 ans peintre agréé de la Marine en 1997 mais n’avait jamais embarqué sur un navire, « Je n’aime pas voyager, avouait-il. Ces peintres officiels (agrées) de la marine (leurs origines remontent au XVIIème siècle), sous le signe prestigieux de l'ancre qui suit leur signature, sont moins d’une dizaine et nommés pour 3 ans renouvelables. C’était donc vécu comme un honneur pour ce breton autodidacte. Jean-Pierre Le BRAS avait la réputation de peindre beaucoup. « Je suis un impressionniste retardataire », il finissait le dernier éclat de son travail dans son atelier rue Félix-Le Dantec à Lannion loin des modes. Solide et tranquille (comme les barques accrochées sur ses toiles), il observait et traduisait, en témoin de son terroir, sa cantate bretonne.


« Un de mes clients possède plus de 150 tableaux »

Ses expositions attiraient chaque fois ses fans, pressés de voir les dernières créations. Ils s'étonnaient d'ailleurs devant la fidélité de ses acheteurs. La compagnie Britanny Ferries lui en avait d'ailleurs acheté plus de 80 pour ses bureaux et navires. Sa signature (près de la petite ancre) restera sans aucun doute une valeur sûre. La cérémonie religieuse fut célébrée en l’église Saint-Jean-du-Baly, le peintre s'en va croquer d'autres horizons...

 

Ajouter un message