Carnet

Walter Bassan

Walter Bassan 5 novembre 1926 - 5 septembre 2017
07/09/2017

Le Messager annonce la disparition de l’ancien déporté français Walter Bassan le mardi 5 septembre 2017 à La Tour en Haute-Savoie. Cette figure de la Résistance haut-savoyarde serait l’un des derniers résistants en vie de la Seconde guerre mondiale. « Ma liberté était une deuxième naissance, on aurait dû crever là-bas… », c’est ce qu’il raconte inlassablement de collèges en lycées, tout en étalant son engagement dans la Résistance, en évoquant les horreurs du nazisme.

Né le 5 novembre 1926 à Rovigo situé en Vénétie (Italie), Walter Bassan grandit au sein d’une famille contre le fascisme au temps de Bénito Mussolini. L’oppression du régime pousse la famille Bassan à s’expatrier en Belgique pour ensuite déménager en Haute-Savoie. Alors âgé de 17 ans, il étoffe un groupe de jeunes de la résistance intérieure française en 1943. La Milice les arrête un an plus tard après avoir été dénoncés par des délateurs. Sous la torture, ils ont été interrogés à l’intendance d’Annecy où la section politique anti-communiste était sévie. Il a passé onze mois dans le camp de concentration de Dachau. C’est à l’hôpital Dufresne-Sommeiller de La Tour qu’il a succombé à des suites d’un cancer.

« Walter, retour en résistance », un documentaire réalisé par Gilles Perret en 2009 relate son combat de toute une vie dont la défense des avancées sociales à savoir les allocations, la sécurité sociale ou encore la retraite. Les obsèques se dérouleront de Walter Bassan le vendredi 8 septembre 2017 à 13 heures au crématorium de La Balme-de-Sillingy.

Livre d'Or

Ajouter un message