Carnet

Décès : Neil Simon

Décès : Neil Simon 4 juillet 1927 - 26 août 2018
31/08/2018

« Le saint patron du rire »

Le grand dramaturge américain Neil Simon est décédé le dimanche 26 août 2018 à Manhattan - New York. L’un des auteurs les plus célèbres de l’histoire du théâtre américain s’est éteint à l’âge de 91 ans. Il a succombé à des suites des complications d’une pneumonie, son épouse, sa fille et son petit-fils se trouvaient à ses côtés. D’après le quotidien national Le Figaro, c’est son ami et agent Bill Evans qui a annoncé son décès.

Il a à son actif près d’une vingtaine de scénarios, une trentaine de pièces de théâtre et cinq comédies musicales et a reçu beaucoup plus de nominations aux Tony et aux Oscars que tout autre auteur. Ses œuvres sont plus axés sur le genre humour mais ne l’ont pas empêché de faire des scénarios un peu plus ...différents.

Il était connu pour être un roi de la comédie, saupoudrant allègrement ses pièces et scénarios de traits humoristiques percutants.

⦁ Après avoir fait ses armes à la télévision aux côtés de Woody Allen, Carl Reiner et Mel Brooks dans l’équipe des « Gagmen » des émissions Your Show of Shows et The Phil Sivers Show ? Neil Simon signe sa première pièce en 1961.
⦁ Marvin Neil Simon est l’auteur des œuvres de théâtre comme Pieds nus dans le parc, Drôle de couple, The Sunshine Boys ou encore Lost in Yonkers. Certains de ses pièces ont fait l’objet d’adaptation au cinéma ou au petit écran. Parmi elles figure « Adieu, je reste », permettant à Richard Dreyfuss de gagner l’Oscar du meilleur acteur.
⦁ En 1983, il a eu le rare honneur d'avoir un théâtre baptisé de son nom au coeur de Manhattan, le Neil Simon Theatre. 

Légende de Broadway

Qualifié de « Le saint patron du rire », par le magazine Time en guise d’hommage à la légende de Broadway, ses écrits évoquaient beaucoup les vicissitudes de la vie quotidienne des classes moyennes dans les grandes villes, explorant ce qu'il aimait appeler les "guerres domestiques" et les conflits familiaux. Il puisait dans ses souvenirs d'enfance dans le quartier du Bronx, dans une famille peu argentée « Quand le public riait, je me sentais comblé », écrit Neil Simon dans ses Mémoires, ... « Pour quelqu'un venant comme moi d'une enfance où le rire à la maison était synonyme de sécurité, mais où il était moins fréquent que les absences de mon père (...), ce rire qui a fait ma carrière dans le théâtre était une vraie ressource ».

 

 

Ajouter un message