Carnet

Décès : Stephen Hawking

Décès : Stephen Hawking 8 janvier 1942 - 14 mars 2018
15/03/2018

L'un des scientifiques les plus respectés et les plus connus de sa génération.

Le quotidien national Le Monde a annoncé la disparition du célèbre astrophysicien britannique Stephen Hawking le mercredi 14 mars 2018 à son domicile de Cambridge, au nord de Londres. Physicien théoricien et cosmologiste britannique, il est particulièrement connu pour avoir contribué dans le domaine de la gravité quantique plus spécialement dans le cadre des trous noirs. Le physicien théoricien de renommée mondiale s’est éteint à l’âge de 76 ans.


Une vie d’Oxford à Cambridge ... à ramer ?

Né le 8 janvier 1942 à Oxford, son père, un chercheur en biologie, avait déménagé avec sa mère de Londres pour échapper aux bombardements allemands. Sa maman qui admettait que son garçon est paresseux, « c’est un autodidacte, un papier buvard qui absorbe tout », se rappelle-t-elle dans une biographie publiée dans les années 90. La famille est cultivée, un peu excentrique. Chacun peut apporter son livre à table et lire en mangeant ».
Hawking a grandi à Londres et à St Albans et, après avoir obtenu un diplôme de première classe en physique à Oxford, il s'est rendu à Cambridge pour des recherches de troisième cycle en cosmologie.

Stephen William Hawking devient un chercheur distingué du Perimeter Institute for Theoretical Physics et fait partie du Gonville and Caius College. Il fut professeur de mathématiques à l’université de Cambridge de 1980 à 2009.
- Homme de grand humour, il est devenu un ambassadeur populaire de la science et a toujours veillé à ce que le grand public ait facilement accès à son travail.
- Son livre A Brief History of Time est devenu un best-seller improbable bien que l'on ne sache pas combien de personnes ont réellement réussi à en arriver au bout...
- Il est apparu dans un certain nombre d'émissions de télévision populaires et a prêté sa voix synthétisée à divers enregistrements.


Cloué dans un fauteuil et s'exprimant via un ordinateur, il fut le savant qui défiait les étoiles.

Stephen Hawking a collaboré avec Roger Penrose dans des théorèmes des singularités de la relativité générale et les radiations de Hawking connues également sous le nom de Bekenstein-Hawking, une prédiction théorique que les trous noirs devraient émettre des radiations. Membre honoraire de la Royal Society of Arts, la carrière de Stephan Hawking s’étend sur plus d’une quarantaine d’années.

Une forme rare de sclérose latérale amyotrophique (SLA), maladie du Charcot, a progressé lentement pendant des années pour le laisser complètement paralysé sur une chaise roulante. Ce qui n’a pas empêché ses apparitions publiques. Sa disparition suscite une pluie d’hommages, «Nous sommes profondément attristés par la mort aujourd'hui de notre père adoré», ont déclaré ses enfants Lucy, Robert et Tim dans un texte publié par l'agence britannique Press Association et repris par Le Figaro. « C'était un grand scientifique et un homme extraordinaire dont l'œuvre et l'héritage vivront encore de nombreuses années », ont-ils écrit.

Physicien théoricien, il a apporté des contributions révolutionnaires à notre compréhension de la nature de l'univers. Malgré sa terrible situation physique, il est presque toujours resté positif sur la vie. Il aimait son travail, la compagnie d'autres scientifiques, les arts, les fruits de sa renommée, ses voyages. Il prenait beaucoup de plaisir aux enfants, les divertissant parfois en pivotant dans son fauteuil roulant motorisé...

Parmi ses célèbres citations, retenons pour conclure celle-ci : « Au fond, j'aurai eu une belle vie. Les personnes handicapées devraient se concentrer sur les choses que leur handicap ne les empêche pas de faire, sans regretter ce dont elles sont incapables. »


Ajouter un message