Carnet

Paul Volcker

Paul Volcker 5 septembre 1927 - 9 décembre 2019
12/12/2019

« Le Chef de la Fed is dead »

L'ancien chef de la banque centrale américaine, (président de 1979 à 1987), connu pour sa lutte contre l'inflation a payé le prix... Selon sa fille, Paul Volcker est décédé à son domicile de Manhattan des suites d’un cancer de la prostate (Annonces faites aux journaux locaux). Il avait 92 ans. L’économiste avait fait ses études à Princeton, Harvard et à la London School of Economics.
Cet ancien de l’Administration Nixon avait été Nommé par Jimmy Carter à la tête de la banque, l’inflation était alors à 9 %...

Des taux d’escompte à plus de 12 % ! et une violente récession pendant deux ans en 81 et 82.

Les prix augmentaient, à cette époque, de 20 à 30 % par an aux États-Unis, comme en France, grâce à ses mesures, ils se stabilisèrent définitivement. "Le niveau de vie de l'Américain moyen doit diminuer. Je ne pense pas que vous puissiez y échapper." avait-il déclaré au Congrès, mais sa gouvernance permis de réunir les conditions d'une croissance à long terme et surtout de ramener durablement les anticipations inflationnistes à des niveaux très modestes.

Plus récemment, l’homme aux cigares bon marché (et à l’humour pince-sans-rire) n’avait pas pris sa retraire à 64 ans ... le démocrate avait contribué notamment à :
⦁ Conseiller l'ancien président américain Barack Obama sur la réglementation bancaire suite à la crise financière qui avait déclaré " Grâce à Paul, notre système financier est plus fort, plus sûr et plus responsable envers ceux qui comptent le plus : le peuple américain. "
⦁ Superviser le retour d'argent aux victimes de l'Holocauste en dirigeant une commission pour enquêter sur ce que les banques suisses ont fait avec les avoirs des victimes de l’Holocauste pendant et après la Seconde Guerre mondiale.
⦁ Les Nations Unies l’avaient chargé d’enquêter sur un programme intitulé « pétrole contre nourriture » suite aux allégations de corruption pour fournir une aide à l’Irak.

Le président actuel de la réserve fédérale Jerome Powell a souligné l'intégrité, le courage et l'engagement de Volcker à faire ce qui était le mieux pour tous les Américains. Mark Carney (Gouverneur de la Banque d'Angleterre) a déclaré que M. Volcker était une "inspiration"...Paul McCartney, lui, aurait déclaré : « All you need is love » ...

La fin du cycle inflationniste, merci Paul.

Le « monétarisme » est resté la règle aux Etats-Unis ainsi que dans le reste du monde. La stabilité monétaire gérée par des banques centrales indépendantes des gouvernements dans les pays les plus pauvres est aussi un outil indispensable du monétarisme. Cela a permis le décollage économique, au profit des populations les plus pauvres de la planète.

Une violente critique posthume à Donald Trump et son Administration.

Dans Trois mois avant sa mort, La légende de la finance a achevé la rédaction de ses mémoires. Dans le livre intitulé Keeping at It : The Quest for Sound Money and Good Government (Ne jamais abandonner : la quête de l’argent sain et de la bonne gouvernance), il s'alarme des menaces de plus en plus inquiétantes qui pèsent sur le modèle américain et dénonce un mouvement dans le gouvernement et ses politiques pour saper la confiance des Américains. « Je n’avais pas l’intention d’écrire un livre, mais j’étais vraiment irrité. Je me fais vraiment du souci à propos de cette gouvernance Trump ».

Ajouter un message