Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7J / 7, de 9h à 18h (appel local non surtaxé)

521 journaux et éditions
Commandes 24H sur 24, 7 jours sur 7

Publiez un avis dans la presse

Registre des décès en France depuis 1970.
Plus de 26 millions de résultats (Insee)

En consultation gratuite

Recherchez un avis de deces

Hommage : Russell Banks

Hommage : Russell Banks 28 mars 1940 - 7 janvier 2023
09/01/2023

Une grande figure de la littérature contemporaine et progressiste

Le romancier et poète américain Russell Banks est mort des suites d’un cancer, a annoncé son éditeur Dan Halpern. L’écrivain, “dont les portraits vivants de la classe ouvrière américaine” exploraient les thèmes “de la pauvreté, de la race et des classes”, était l’auteur de 21 œuvres de fiction et de non-fiction nous rappelle le journal Le Monde. Russell Banks était lui-même issu des classes populaires, et n’hésitait pas à décrire la dure réalité de la vie dans les villes économiquement ravagées du nord-est des Etats-Unis

Russell Banks déploie un véritable génie à décrire ces vies brisées de notre monde qui survivent dans les villes « déglinguées » du New Hampshire où il a passé son enfance dans un milieu extrêmement modeste et violent. Russel avait 11 ans quand son père est parti, lui et ses crises de démence éthylique. Cet ancien prolétaire, tour à tour plombier, manutentionnaire, étalagiste, vendeur de chaussures et même un temps vagabond, termine ses études à force d’énergie, et se voit consacré écrivain. Après ses études à l’université, Banks voyage, passe même quelque temps en Jamaïque où il décrit déjà les bidonvilles.

Parmi ses livres les plus connus, figurent :

⦁ “Affliction” (1989), drame psychologique sur un policier tourmenté, enquêtant sur une mort suspecte dans une petite ville rurale, avait été adapté au cinéma par Paul Schrader en 1997, avec Nick Nolte dans le rôle principal.
⦁ “Pourfendeur de nuages” (1998), un roman historique sur l’abolitionniste américain John Brown, ou “American Darling” mettant en scène une femme qui revient sur sa vie à près de soixante ans, de sa jeunesse militante pour les droits civiques à sa fuite au Liberia pour se réinventer.
⦁ Son dernier roman traduit en Français est “Oh, Canada”, sorti en 2022 et en partie autobiographique.

Jusqu'à l'âge de soixante-quinze ans, il a pratiqué l'alpinisme, la randonnée et le trek. “The Magic Kingdom” paru en novembre 2022 aux États-Unis n’a pas encore été traduit en France. Deux fois finaliste du prix Pulitzer, en tant que président du Parlement international des écrivains, fondé par Salman Rushdie, Russell Banks était aussi engagé politiquement. Il avait notamment pris position contre l’intervention militaire américaine en Irak et pour les droits des Palestiniens. Il était aussi à l’origine de l’association des Villes refuges d’Amérique du Nord, des villes qui s’engagent à accueillir des écrivains en exil.

En près d’un demi-siècle d’écriture, il avait bâti l’une des œuvres les plus progressistes et les plus anticonformistes de la littérature américaine contemporaine. Son œuvre a été traduite en vingt langues. L’auteur de « Pourfendeur de nuages » a fait résonner la conscience des États-Unis dans chacun de ses ouvrages, il déclarait au Figaro, « Si j'avais 20 ans aujourd'hui, je ne suis pas sûr que je deviendrais romancier. C'est très archaïque ! » Avant de conclure : « Je crois que je serais réalisateur pour Internet car c'est la forme dominante pour raconter des histoires. »
Un écrivain célèbre est mort, mais sa façon de raconter l'Amérique des marges a fait école.

Ajouter un message