Carnet

Enterrement : Roger GARAUDY

Enterrement : Roger GARAUDY 17 juillet 1913 - 13 juin 2012
01/10/2015

Collaborateur d'André Marty à l'hebdomadaire communiste Liberté

L’homme politique, philosophe et écrivain français, Roger GARAUDY s’est éteint à 98 ans, mercredi 13 juin 2012, à son domicile de Chennevières-sur-Marne. Il vient au monde à Marseille, le 17 juillet 1913. En 1933, lors de ses études universitaires, il adhère au Parti communiste français (PCF). Trois ans plus tard, il est reçu cinquième à l'agrégation de philosophie. Il devient ensuite rédacteur en chef de Radio-France à Alger, mais démissionne au bout de quelques mois. C’est ainsi qu’il devient le collaborateur d'André MARTY à l'hebdomadaire communiste Liberté.

Lundi 18 juin 2012, ses obsèques sont célébrées au funérarium de Champigny-sur-Marne. Au terme de la cérémonie, il est crématisé.

Dominique GUIOU du Figaro publie l’article intitulé « Roger GARAUDY, non grata en France, star au Moyen-Orient » pour annoncer son décès. Il y rapporte que « Le philosophe au parcours des plus sinueux s'est éteint à l'âge de 98 ans » et souligne qu’il a « le chef de file des intellectuels communistes jusqu'à son exclusion du PCF en 1970, avant de devenir directeur de l'Institut international pour le dialogue des cultures, puis condamné pour négationnisme ».

Auteur négationniste des « Mythes fondateurs de la politique israélienne »

Pour sa part, Éric AESCHIMANN du Nouvel Observateur intitule « Roger GARAUDY, la fin d'un étrange parcours » son article relayant l’annonce de son décès. Il y est rapporté que « L'auteur négationniste des « Mythes fondateurs de la politique israélienne », était devenu au soir de sa vie la caricature de l’intellectuel de gauche tombant dans l’antisémitisme et le négationnisme ».

Alors que Luc CÉDELLE du Monde, annonce son décès au travers de l’article « Roger GARAUDY, figure du négationnisme, est mort ». Il évoque la disparition de celui qui « avait, depuis son adhésion en 1996 aux thèses négationnistes, bel et bien disparu du paysage national », mais souligne que « ce choix lui valait une impressionnante et préoccupante popularité dans le monde arabo-musulman ».

De son côté, Libération dans son article « Le négationniste Roger GARAUDY est mort » évoque la disparition d’un « intellectuel controversé, philosophe, ancien chef de file des intellectuels communistes et figure du négationnisme » dans son article annonçant la triste nouvelle. Tandis que Camille TISSOT des InRocKuPtibles parle de la perte d’une « Figure du négationnisme, ancien communiste et chantre de la cause palestinienne » dans son article « Roger GARAUDY était une personnalité très complexe ». 

Ajouter un message