Carnet

Nancy WAKE

Nancy WAKE 30 août 1912 - 7 août 2011
01/10/2015

La figure australienne de la Résistance en France, pendant la Seconde Guerre mondiale, Nancy WAKE est morte à 98 ans, le 7 août 2011 à Londres. Elle voit le jour à Wellington, le 30 août 1912. Elle est la cadette des six enfants de Charles-Auguste WAKE et de sa femme Ella ROSIEUR. En 1914, sa famille déménage en Australie et s'installe dans le nord de Sydney. Elle étudie à la North Sydney Household Arts School. À l'âge de 16 ans, elle s'enfuit de la maison et travaille comme infirmière.

·         Peu de temps avant son décès, elle a demandé que ses cendres soient dispersées au-dessus de Montluçon, en France, où elle avait combattu en 1944.

·         Constance Jamet du Figaro publie l’article « L'une des résistantes les plus décorées s'est éteinte » pour annoncer sa mort. Il y est annoncé « Membre éminent de la Résistance française, Nancy WAKE avait figuré en tête de la liste des personnes recherchées par la Gestapo. Les nazis, auxquels l'Australienne ne cessait d'échapper, l'avaient surnommée la souris blanche. Elle s'est éteinte dimanche à Londres, à quelques jours de son 99e anniversaire ». De plus, l’article souligne que « Son nom est moins connu en France que celui des AUBRAC, mais cette Australienne fut une figure éminente de la Résistance. Elle fit sortir de l'Hexagone plus de 1000 soldats alliés, résistants et juifs puis intégra un réseau de 7000 résistants chargé d'affaiblir les lignes allemandes en préparation du débarquement ».

·         Dans son article « La résistante Nancy WAKE est morte », Le Parisien rappelle qu’« Elle était, en France, l'une des personnes les plus recherchées par la Gestapo pendant la Seconde Guerre mondiale et on la surnommait « la Souris blanche » du fait de sa capacité à échapper aux soldats allemands » et annonce que « L'Australienne héroïne de la Seconde Guerre mondiale et membre éminent de la Résistance française, est morte hier à Londres, quelques jours avant son 99è anniversaire ».

·         Pour sa part, L’Express intitule « Mort de la résistante Nancy WAKE, alias « la Souris blanche » » son article relayant la triste nouvelle. L’article rappelle qu’« Elle était surnommée « la Souris blanche » pendant la guerre en raison de sa capacité à échapper aux soldats allemands, elle avait été, un temps, la personne la plus recherchée par la Gestapo » avant de revenir sur son parcours.

·         De son côté, 20 Minutes « Nancy WAKE, espionne dans la Résistance, est décédée à l'âge de 98 ans » annonce la disparition de « l'une des plus grandes espionnes de la Résistance française durant la Seconde Guerre mondiale » et rappelle que « Coincée en France par l'invasion nazie, cette brune francophile devint rapidement un « courrier » de la Résistance française, puis saboteuse et espionne. Dénoncée, elle parvint à fuir à Londres. La Gestapo la surnommait la « Souris blanche », en raison de sa faculté à échapper aux Nazis ».

Ajouter un message