Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Courrier de l'Ouest
Haute-Provence Info - L'Action Paysanne
Info Eco
L'Action Républicaine
L'Echo Béarnais
L'Essor Bigourdan
L'Est Républicain
L'Union
La Dordogne Libre
La Tarentaise Hebdo
Le Bonhomme Picard
Le Démocrate Vernonnais
Le Mémorial de l'Isère
Le Perche
Le Républicain Lot et Garonne

Jean BOULET

01/10/2015
Jean BOULET 16 novembre 1920 - 13 février 2011

Le pilote d'essai d'avions et d'hélicoptères français, Jean BOULET s’est éteint à 90 ans, le 13 février 2011 à Aix-en-Provence. Il voit le jour à Brunoy (Essonne), le 16 novembre 1920. En 1940, il entre à l'École polytechnique, puis de 1942 à 1944 il suit les cours de l'École nationale supérieure de l'aéronautique et de l'espace (Sup Aéro). Il entre ensuite dans l'armée de l'air. Dans le cadre des accords passés entre le gouvernement de la France libre et les États-Unis, il est volontaire pour partir, fin 1944, apprendre à piloter aux États-Unis. Il passe son brevet de pilote de chasse aux États-Unis en février 1946.

·         Le samedi 19 février 2011, ses obsèques ont lieu à Aix-en-Provence.

·         Le Figaro annonce son décès en publiant l’article intitulé « Décès du pilote d'essai Jean BOULET ». Il y est rapporté que « Le pilote d'essais Jean BOULET, détenteur depuis 1972 du record du monde en altitude aux commandes d'un hélicoptère, est décédé mardi à l'âge de 90 ans » tout en revenant sur son parcours tout au long de l’article.

·         De son côté, La Provence publie l’article « Jean BOULET, qui a fait décoller l'hélicoptère français, vient de mourir » pour faire part de sa disparition. Il y est souligné que « Ce n'est pas une page, mais tout un chapitre de l'histoire de l'aéronautique française qui vient de se tourner avec le décès de Jean BOULET, à l'âge de 91 ans. Sixième Français lâché sur hélicoptère aux États-Unis à la fin des années quarante, ce pilote d'essai à la carrière exceptionnelle et aux quelque 9000 heures de vol a, en effet, contribué à l'émergence d'un savoir-faire unique en matière de voilure tournante. L'homme a aussi joué un rôle dans la naissance d'une véritable industrie qui en moins d'un demi-siècle allait dépasser le maître américain pour devenir, sous le nom d'Eurocopter, le premier constructeur mondial d'hélicoptères civils, dont le siège est à Marignane ».

·         Pour sa part, L’Echarpe Blanche relève que « Jean BOULET, pilote d’essai et pionnier de l’hélicoptère, est le premier pilote français à utiliser un siège éjectable lorsqu’il doit évacuer un Vampire engagé dans une vrille irrécupérable » tout en soulignant qu’« il fait partie des pionniers de l’hélicoptère, mais aussi de l’emploi de celui-ci pour le sauvetage, notamment en montagne » dans son article « Décès de Jean BOULET, pionnier de l’hélicoptère » relayant la triste nouvelle.

·         Par ailleurs, Le Ministère de la Défense publie sur son site web l’article intitulé « Jean BOULET, pilote d’hélicoptère émérite, est décédé » pour rapporter la triste nouvelle. L’article annonce que « Jean BOULET, ancien pilote d’hélicoptère d’essais, est décédé à l’âge de 91 ans » tout en proposant un retour sur les événements marquants de la vie de ce pilote, officier de la Légion d’honneur, auteur de nombreuses premières sur des hélicoptères ayant équipé l’armée de l’air.

 

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z