Carnet

Mort : Jean-Jacques Lefrère

Mort : Jean-Jacques Lefrère 10 août 1954 - 16 avril 2015
01/10/2015

Connu pour ses recherches sur Arthur Rimbaud

Jean-Jacques Lefrère est né en 1954, et décédé à Paris le 16 avril 2015, a annoncé le quotidien national Le Figaro. Il était un hématologue et écrivain français connu notamment pour ses recherches sur Arthur Rimbaud et Lautréamont.
 
Jean-Jacques Lefrère a grandi dans les Hautes-Pyrénées. Puis, après le baccalauréat, il a fait des études de médecine à l'université Paris Descartes qui se sont terminées à la spécialisation en hématologie, après un service militaire effectué au Palais de l'Élysée. Il est devenu professeur à Paris Descartes et directeur de l'INTS (Institut national de transfusion sanguine). Ses recherches étaient axées sur la sécurité des transfusions sanguines par l’étude des agents pathogènes transmissibles par le sang. Il a coécrit dans des revues scientifiques « Transfusion clinique et biologique et Hematologie ». 300 publications scientifiques dans des revues à comité de lecture sont signées par Jean-Jacques Lefrère avec une dizaine d’ouvrages dans sa discipline.
 

Il a déniché des documents inédits de certains auteurs dans ses enquêtes sur terrain

Parallèlement à ce métier de chercheur et de professeur à l'université, il a fait de nombreux travaux pour plusieurs auteurs français de la fin du 19e siècle. Arthur Rimbaud, Jules Laforgue, Lautréamont qui sont parmi les plus connus, ont eu droit à des biographies approfondies. L’ultime pellicule de photographies de Che Guevara le jour de sa mort a aussi été retrouvée.
 
Déjà titulaire de docteur en médecine et aussi docteur en biologie, Jean Jacques Lefrère a également fait une soutenance d’une thèse de doctorat ès lettres. Il a aussi fondé, avec Michel Pierssens, la revue intitulée « Histoires littéraires ». Les deux complices organisaient, depuis 1997, le « Colloque des Invalides » sur des thèmes divers et insolites, qui n’ont permis à ses participants que cinq minutes de communication pour chaque intervention. Les « Cahiers Lautréamont » (cahiers imprimés), parus de 1987 à 2010, sont aussi les fruits de sa collaboration avec Sylvain-Christian David, puis cahiers numériques en 2012.
 

Il a également joué dans un film

En 2012, Jean-Jacques Lefrère jouait dans le film « Associés contre le crime » de Pascal Thomas, avec André Dussollier et Catherine Frot. En 2013, Jean Jacques Lefrère et le dessinateur Bertrand David ont édité un ouvrage présentant une nouvelle théorie des ombres, théorie sur l'art pariétal. Jean Jacques Lefrère a mené, pendant plusieurs décennies, une double carrière : la science et la littérature.

Ajouter un message