Carnet

Claude Confor­tès

Claude Confor­tès 28 février 1928 - 15 juin 2016
21/06/2016

Le journal Le Figaro a annoncé la triste nouvelle de Claude Confor­tès, metteur en scène de Wolinski, le mercredi 15 juin 2016. Il est connu pour être l’auteur de la pièce « Le Marathon » des éditions Gallimard, traduite en une trentaine de langues et jouée dans de nombreux pays.

Né le 28 février 1928 à Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne, Claude Confor­tès a débuté sa carrière au Théâtre National Populaire (TNP) dirigé par Jean Vilar. Il a également été l’assistant de Peter Brook. Pionnier de l’adaptation de la BD au théâtre, le metteur en scène français a longtemps collaboré avec Georges Wolinski, un des dessinateurs du magazine satirique « Charlie Hebdo » disparu au moment des attentats du 7 janvier 2015.

En adaptant des dessins de Wolinski, il connaît un immense succès auprès du public avec la pièce de théâtre « Je ne veux pas mourir idiot » de 1968, et enchaîne les succès en coécrivant la pièce « Je ne pense qu’à ça » toujours avec le dessinateur Georges Wolinski. En 1975, ils écrivent ensemble la pièce « Le roi des cons », créée au Théâtre de la Gaîté-Montparnasse. 

Ayant plusieurs cordes à son arc, Claude Confor­tès est à la fois metteur en scène, réalisateur, acteur et a aussi dirigé sa propre troupe. Le dramaturge français a non seulement adapté « Vives les femmes ! », d’après des bandes dessinées de Reiser, au théâtre mais également au cinéma. Il s’est éteint à l’âge de 88 ans. Les obsèques de Claude Confor­tès ont été célébrées le vendredi 17 juin au cimetière de Montparnasse, Paris. 

Ajouter un message