Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Disparition : Edward ALBEE

Disparition : Edward ALBEE 12 mars 1928 - 16 septembre 2016
19/09/2016

Edward Albee était l'un des dramaturges les plus importants et les plus influents d'Amérique.

Le dramaturge américain, principalement connu pour être l’auteur de la scène de ménage légendaire « Qui a peur de Virginia Woolf ? » est décédé le vendredi 16 septembre 2016 à son domicile de Montauk, dans l’Etat de New York. C’est son assistant Jakob Holder qui a annoncé la triste nouvelle de sa disparition dans un communiqué, ajoutant qu’Edward, qui a été récompensée notamment de la Médaille nationale des arts, a succombé à des suites d’une courte maladie.

Sa maman était contre sa passion et a refusé son homosexualité.

Edward Albee a été adopté par Reed et Frances Albee deux semaines après sa naissance, le 12 mars 1928 à Washington, aux Etats-Unis. Il était plus habile dans l’écriture de poèmes, nouvelles et des pièces bien que sa scolarité ait été chaotique. C’est dans le milieu qu’il commence à fréquenter des intellectuels et des artistes, si dans son vivant, sa maman était contre sa passion.

Edward Albee en quelques points

⦁ Albee est également connu pour avoir écrit une pièce dédiée à sa grand-mère maternelle intitulée « The Sandbox » en 1959.
⦁ L'œuvre cultissime du dramaturge « Qui a peur de Virginia Woolf ? » (1962) magistralement transposée au cinéma par Mick Nichols, est peut-être la scène de ménage la plus célèbre de l'histoire du théâtre. Martha et George, les deux héros, s‘aiment et se déchirent dans un jeu de massacre conjugal qui les portera jusqu'au bout de la nuit
Délicate balance (1966) est une satire féroce de l'intelligentsia américaine, dont chaque certitude vacille au fur et à mesure que se déroulent les trois actes de cette soirée de retrouvailles horrifique.
⦁ Il fonde le lieu de résidence pour artistes et écrivains « Edward F. Albee Foundation » en 1967.
⦁ Lauréat du célèbre prix Pulitzer, notamment pour « Délicate balance » de 1967, « Seascape » de 1975 et « Trois grandes femmes » ...

Ce n'est qu'en 1991 qu'il a connu un épanouissement créatif tardif et un autre succès théâtral avec Trois grandes femmes. Comme une grande partie des meilleurs travaux d'Albee, Three Tall Women était fortement autobiographique, s'inspirant de son enfance privilégiée mais sans amour et des souvenirs de sa mère, Frances, une beauté dominatrice et Junoesque qui préférait les chevaux aux gens, et presque n'importe qui à son fils adoptif. L’homosexualité du dramaturge l’a d’ailleurs emmené à être exclu du testament de sa mère qui l’a même mis à la porte en 1946.

En 2005, il a reçu un Tony Award spécial pour l'ensemble de ses réalisations. De nombreuses célébrités, dont l'actrice Mia Farrow, ont rendu hommage au grand dramaturge américain, selon Libération. La date de l'enterrement d’Edward Albee, honoré d’un Tony Award spécial, célèbre récompense théâtrale américaine en 2005, n'a pas été rendue publique.

 

Ajouter un message