Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Décès : Michel Sénéchal

Décès : Michel Sénéchal 11 février 1927 - 1 avril 2018
03/04/2018

Le plus blagueur de nos ténors, Platée pour l'éternité...

Le quotidien national Le Figaro n’a pas manqué de relayer le décès de Michel Sénéchal, le dimanche 1er avril 2018 à Eaubonne dans la région Île-de-France. C’est à l’hôpital de cette commune du Val-d’Oise que le chanteur classique s’est éteint à l’âge de 91 ans. Le ténor est particulièrement connu pour des rôles à l’Opéra-Comique et à l’Opéra de Paris. Pendant une vingtaine d’années, Michel Sénéchal s’est produit non seulement au Festival international d'art lyrique d'Aix-en-Provence ou au Festival de Salzbourg en Autriche, mais également au Metropolitan Opera de New York.

La voix d’alto qu’il avait durant son enfance a finalement mué en voix de ténor caractérisée par la facilité de ses aigues

Après être entré dans la classe de Gabriel Paulet au Conservatoire de Paris, il obtient un premier prix de chant en 1950 avec La Cavatine

⦁ Michel Sénéchal commence à chanter dans des chorales de l’école et de l’église de Taverny. Il fait ses débuts sur scène à La Monnaie (Bruxelles) en 1950 où il résidera trois ans.
⦁ Deux ans plus tard, il gagne le premier prix au Concours de Genève puis est engagé par Gabriel Dussurget au Festival international d'art lyrique d'Aix-en-Provence en 1953. Sénéchal y interprète alors les grands rôles mozartiens (L'Enlèvement au sérail, La Flûte enchantée, Così fan tutte, Les Noces de Figaro) ou rossiniens (Le Barbier de Séville, Le Comte Ory) durant 23 ans.
⦁ C’est cependant son interprétation du rôle-titre dans Platée de Jean-Philippe Rameau lors de la recréation en 1956 qui marque les esprits ainsi que sa carrière

L'inhumation de Michel Sénéchal

Il est le co-fondateur de l’association L’Art du chant français, défendant le patrimoine lyrique de la France, avec le chef d’orchestre Georges Prêtre. Parler, boire, rire, « Sénèche » était en coulisse ce qu'il était en scène. Un bouquet de mots et d'aventures. Depuis l'annonce de sa disparition, les artistes et les institutions font part de leur émotion. Son ancien élève, le baryton Ludovic Tézier évoque un homme "sensible, rusé, drôle, grivois ! Un bonheur! ". Et c'est également au sens de l'humour de l'artiste que rend hommage un autre baryton, Stéphane Degout. 

Des personnalités du milieu de la musique classique ont présenté leurs condoléances à la famille et proches du ténor français. La cérémonie religieuse eu lieu le lundi 9 avril en l'église Saint-Roch à Paris, suivie de l'inhumation dans le caveau familial de Baillet-en-France (Val-d'Oise).

 

Ajouter un message