Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Disparition : Geneviève Fontanel

Disparition : Geneviève Fontanel 27 juin 1936 - 17 mars 2018
23/03/2018

Les grandes scènes théâtrales orphelines.

La comédienne s’est éteinte à l’âge de 81 ans le samedi 17 mars 2018, a annoncé le quotidien Courrier Picard. L’actrice française de théâtre est particulièrement connue pour avoir été l’interprète de grands auteurs, à savoir Pirandello, Octave Mirbeau ou encore Cocteau. Son interprétation dans L’homme qui aimait les femmes de François Truffaut lui a valu la récompense du César du meilleur second rôle féminin.

Née le 27 juin 1936 à Bordeaux, Geneviève Fontanel suit des études au Centre d’Art Dramatique de la rue Blanche puis au Conservatoire national supérieur d’art dramatique. A l’issue de ses études, on lui décerne le 1er prix de Comédie Classique ainsi que le 1er prix de Comédie Moderne. Elle s’est mariée avec le comédien, artiste peintre et ancien sociétaire de la Comédie Française Jacques Destoop. Ayant devant elle un boulevard d’opportunités, elle avait enchaîné avec des comédies telles que "Coiffures pour dames" ou en encore "La Trilogie marseillaise" de Marcel Pagnol...

Geneviève Fontanel en quelques points

⦁ Dans les années 1970, elle a jouée des auteurs contemporains tels que Obaldia pour "Et à la fin était le bang", ou encore Ionesco pour la pièce de théâtre "Macbett".
⦁ Au début des années 1980, elle joue dans l’adaptation théâtrale du roman Le Journal d’une femme de chambre puis en enregistre une dizaine d’années plus tard une très belle adaptation due à Jacques Destoop. Parmi ses interprétations figurent des rôles dans La vie devant soi de Moshé Mizrahi, Un singe en hiver d’Henri Verneuil ou encore Notre histoire, de Bertrand Blier.
⦁ Dans les années 1980 et 1990, elle a été à l’affiche de "Elephant Man" et de "Les Gens d’en face" du célèbre Hugh Whitemore au théâtre Montparnasse.
⦁ Un rôle domine son long et brillant chemin, c’est inéluctablement celui de Célestine dans « Le Journal d’une femme de chambre » d’Octave Mirbeau.

Elle a été revue pour la dernière fois à pied d’œuvre au Théâtre Montparnasse, en 2015 où elle avait remplacé Françoise Fabian.

Le maire de la commune de Pouilly Daniel Cauchies rend hommage à Geneviève Fontanel, ajoutant que le public perdait une bonne comédienne mais eux, une bonne voisine. Avec son mari, ils s’étaient beaucoup investis dans la commune en étant conseillère municipale de 2008 à 2014. Les obsèques de Geneviève Fontanel ont eu lieu ce vendredi 23 mars à 10h30 en l'église Saint-Roch, la paroisse parisienne des artistes.

Ajouter un message