Carnet

Raoul Barrière

Raoul Barrière 3 mars 1928 - 8 mars 2019
11/03/2019

Le mythique Biterrois, Raoul Barrière a été plaqué définitivement et le monde de l’ovalie est en deuil.

Le "sorcier de Sauclières" aura consacré toute sa carrière au rugby en grande partie à Béziers. Raoul Barrière a démarré à Aurillac au début des années 50 au poste de pilier avant de rejoindre l'ASB jusqu'au milieu des années 60.  C'est surtout comme entraîneur qu'il a marqué le rugby biterrois. Raoul Barrière est surnommé le "sorcier de Sauclières" du nom du stade où jouait l'équipe à l'époque. Il est décédé le dimanche 3 mars 2019 à Béziers, a annoncé le quotidien La Provence.

Le rugby, une passion chevillée au corps…

Grâce à lui, Béziers a remporté six boucliers de Brennus (1971, 1972, 1974, 1975, 1977, 1978) et régné sans partage sur le rugby français. Raoul Barrière a ensuite poursuivi sa carrière de coach à Millau, Narbonne et Valence.
  

1 seule sélection en Equipe de France

Auparavant, il avait été un excellent pilier, international à une reprise face à la Roumanie en 1960. Il avait aussi participé à la légendaire tournée du XV de France en Afrique du Sud en 1958. Son apport au rugby français fut colossal en tant que technicien. Il avait fait d'un groupe, une machine de guerre redoutable par ses résultats, mais aussi par son style de jeu révolutionnaire pour l'époque. Raoul Barrière avait élu domicile dans un vaste corps d'habitation qu'il partageait avec plusieurs membres de sa famille, à une portée de drop de la nouvelle enceinte biterroise, le stade de la Méditerranée. Trois de ses cinq arrières petits-fils sont inscrits à l'école de rugby de l'ASB, les deux autres suivront certainement. Selon le journal l’Equipe, son salon regorge d'objets d'arts et de trophées rappelant son épopée biterroise.

La pédagogie du professeur d'EPS qu'il était et la capacité d'analyse lui a permis de rendre son équipe avant-gardiste, bâtie sur une défense de fer, une conquête inégalable, avec cette capacité à conserver le ballon ovale durant de longues minutes, l'AS Béziers était une machine redoutable et redoutée en son temps. D'après les chiffres et le magazine Tampon, le Béziers seventies serait la plus grande équipe du sport moderne, au niveau, ou au-dessus, du Barça de Guardiola, des Chicago Bulls de Michael Jordan et des Experts d’Onesta.

Pédagogue, éducateur, entraîneur et chercheur, il sera resté jusqu'au bout au contact du rugby d'aujourd'hui, intéressé par les différentes avancées tactiques.

Sur le plan sportif, si l'on doit garder une seule image de Raoul Barrière, ça restera la fin de la finale 1978 quand Béziers surclassa L'ASM Clermont Auvergne, (très opiniâtre jusque-là). Un supporter de Béziers avait déclaré : « Je suis né à Béziers le soir de cette finale !! c'est la joie qui a provoqué l'accouchement d'après ma mère !!!». Ce jour-là, l’ASB avait touché le soleil… Raoul, lui, a rayonné dans ce sport. Il s'est éteint à l'âge de 91 ans.

 

Ajouter un message