Carnet

Poeti Norac

Poeti Norac   1996 - 2 février 2020
25/03/2020

Le monde du surf ne s’en remet pas.

La surfeuse française Poeti Norac est décédée sur la Sunshine Coast, (dans le Queensland), à l'âge de 24 ans. Les circonstances de sa mort restent toujours inconnues. La surfeuse s'était installée en Australie il y a quelques mois pour poursuivre sa carrière.

La spécialité de la Vendéenne était le longboard.

D'origine Polynésienne et Vietnamienne, Poeti Norac avait débuté le surf à l'âge de 6 ans avec son père. Mais étonnement, elle n’accroche pas. « Je n’ai recommencé le surf qu’à 13 ans, je me rappelle avoir eu un déclic lors d’une session parfaite en Vendée où j’ai découvert les sensations que peuvent procurer la glisse. Depuis je n’ai jamais arrêté ! » déclarait-elle à medium.com. Les vagues, l’océan, l’adrénaline de sa discipline, voilà ce que la jeune femme aimait tant. Après avoir essayé le Shortboard, c’est vers le Longboard qu’elle a fini par se tourner, avec succès.

⦁ Elle avait disputé quatre finales nationales
⦁ Dix victoires en Coupe de France.
⦁ Titulaire d'un BPJEPS Surf, elle enseignait depuis ses 18 ans sa passion aux plus jeunes.


Submergé par l’émotion...

La famille tient à observer son deuil dans la plus totale discrétion, elle avait informé la communauté des surfeurs de la tenue d’une cérémonie de recueillement. Elle a lieu le samedi 29 février au Crématorium de Vendée. Une cérémonie « Océane » traditionnelle aura également lieu au printemps, sur l’un de ses spots préférés.
La cérémonie autour d’un défunt tient pour beaucoup à une tradition religieuse, mais à cela les surfeurs ont la particularité d’y ajouter leur cérémonie océane, de tradition polynésienne ou hawaïenne, Poeti Norac connue pour son lien avec l’océan, partira retrouver ces eaux salées et ces vagues sacrées qui constitueront comme une « enveloppe » d’elle-même, selon la vision ancestrale des Polynésiens qui inventèrent le surf.

La Fédération française de surf lui a rendu hommage dans un communiqué : "La communauté surf perd un membre de sa famille, une belle personne au sourire radieux, une artiste sur sa grande planche et dont l'enthousiasme rayonnait en Vendée et partout ailleurs".

Certains proches se sont confiés dans les colonnes du journal Ouest France :
⦁ Roman Juhel, (son ancien entraineur), en faisant le portrait de la défunte a commencé par affirmer qu’elle était d’une humilité "absolue".
« Son mode de vie, c’était de prendre plaisir », relève Xavier Renaudin, ami et président du comité Charente-Maritime de surf.
« Elle avait la fibre pour transmettre aux jeunes », souligne Irwin Cloarec, l’un des meilleurs bodyboarders français.

Poeti a marqué le surf français par son sourire lumineux, sa bienveillance et la générosité dont elle faisait preuve. Un ange est parti sur une planche ...

 

Ajouter un message