Carnet

Ennio Morricone

Ennio Morricone 10 novembre 1928 - 6 juillet 2020
06/07/2020

Comme un air triste d’harmonica ...

Il est mort dans la nuit dans une clinique romaine à cause des conséquences d'une chute, il s’était cassé le fémur quelques jours avant. Morricone, le grand musicien et compositeur, auteur des plus belles musiques de films du cinéma italien et mondial avait 91 ans. L’annonce du décès a été officiellement faite par Giorgio Assumma son avocat de longue date à l'Associated Press, " Il s'est éteint à l'aube du 6 juillet avec le réconfort de la foi... Il est resté pleinement lucide et d'une grande dignité jusqu'au dernier moment".

Le titre le plus repris par la presse étant : « Il était une fois Morricone » faisant directement allusion aux deux musiques de films célèbres : « Il était une fois l’Amérique et « il était fois dans l’ouest ».

60 ans de carrière et plus de 500 bandes originales pour le cinéma et la télévision...

Dès l’âge de six ans le jeune Enio commence à composer, à dix ans, il s’inscrit au cours de trompette de la prestigieuse Académie nationale Sainte-Cécile à Rome. Il étudie également la composition, l’orchestration, l’orgue et s’initie à la musique sérielle. Après avoir débuté par la musique classique, il commence au cinéma avec « Mission ultra-secrète » de Luciano Salce en 1961, mais sa collaboration fructueuse avec le maître du western-spaghetti lui apporte une réputation internationale :

⦁ C’est l’heure de travailler « Pour une (grosse) poignée de dollars » (1964) de Sergio Leone.
⦁ Le Bon, la Brute et le Truand (1966), Il était une fois dans l’Ouest (1968) suivront...

Le Romain excelle dans d’autres genres que le Western ; il compose des B.O pour des films d’époque comme :

⦁ « 1900 » ou « Vatel » ...
Des comédies telles que « La cage aux folles ».
⦁ Il met en musique des films engagés : Sacco et Vanzetti (Here’s to You chanté par Joan Baez), La classe ouvrière va au paradis ou La bataille d’Alger.

Morricone collabore avec des réalisateurs aussi divers que Dario Argento, Mauro Bolognini, Giuseppe Tornatore, Brian de Palma, John Huston, John Boorman, Terrence Malick, Bernardo Bertolucci ou, en France, Henri Verneuil...Mais c’est avec Quentin Tarantino pour Les Huit Salopards et pour sa dernière collaboration qu'Ennio Morricone décrochera un oscar en 2016, après plusieurs nominations.

Né dans la capitale Italienne, Morricone était un fan de football (Il avait composé l'hymne du mondial de 1978) et particulièrement comme le souligne Le Parisien de l’AS Roma, le club de la Louve a tenu à lui rendre hommage : « Merci pour tout Maestro ».

La dernière reconnaissance de Morricone remonte au mois dernier, il avait reçu le Prix Princesse des Asturies des arts 2020 (distinction la plus importante qui soit faite par la fondation royalistes espagnols).

Il y a beaucoup de messages du monde politique et artistique. Le Président de la République Italienne, Sergio Mattarella, a rendu hommage à Morricone : « La disparition d'Ennio Morricone nous prive d'un artiste brillant pour sa musique à la fois raffiné et populaire ». Ennio Morricone confiait en 2015 au quotidien italien Avvenire que dans « toute ma musique il y a toujours quelque chose de sacré... Je trouvais toujours quelque chose de sacré et de mystique, même s’il s’agit des bandes sonores que j’ai écrites pour les westerns de Sergio Leone ». 

Les funérailles de Morricone se tiendront dans l’intimité "dans le respect du sentiment d'humilité qui a toujours inspiré les actes de son existence" a communiqué sa famille.

 

 

Ajouter un message