Carnet

Jean-François Garreaud

Jean-François Garreaud 1 avril 1946 - 9 juillet 2020
20/07/2020

Il s'est illustré aussi bien à la télévision, qu'au cinéma et au théâtre.

Le maire de Saint-Jory-de-Chalais a confirmé à France Bleu Périgord le décès de l’acteur dans sa maison. L’information a été confirmé par le journal Sud-Ouest.

D'abord apprenti-carreleur, puis comptable, le Périgourdin se frotte à la vie active en 1968, le jeune homme plaque tout pour tenter de s'imposer dans le monde du cinéma. Une entreprise couronnée de succès...

Des rôles de "sale type"...

Claude Chabrol est le premier cinéaste à lui donner des rôles de "sale type", notamment celui de Jean Dabin dans le film Violette Nozière. Garreaud tourne sous la direction de deux autres monstres du cinéma français :

⦁ Claude Sautet pour Une histoire simple
⦁ Henri Verneuil pour I... comme Icare.
⦁ En 1983, il apparaît à l'écran aux côtés d'Alain Delon dans le film Le Battant. 

Tout adepte du petit écran a croisé son regard au moins une fois ...

La télévision fut sa maison et le comédien apparaît dans de nombreux feuilleton télévisé comme « Fabien de la Drôme ».

⦁ De 1999 à 2006, il a interprété le rôle du commandant Michel Lemarchand dans la série La Crim'.
⦁ L’Affaire Vuillemin en 2006
⦁ Il a joué un homme d'affaire dans la saison 3 de Plus belle la vie en 2007.
⦁ Plus récemment, on l'a vu aussi au casting de Nina, une série diffusée sur France 2.

Jean-François Garreaud fait sa dernière apparition au cinéma dans « La Fête des mères » de Marie-Castille Mention-Schaar en 2018. L'homme était pudique entretenant le mystère des personnages incarnés. La voix a gardé la même raucité que celle qui l'avait distingué dans Fabien de la Drôme époque des Buttes-Chaumont... "Triste ...Il avait incarné avec force, justesse, humour et beaucoup de talent un de nos plus étranges personnages de Plus belle la vie" a déclaré l'actrice Tonya Kinzinger, une des rares à lui rendre hommage, mais les cinéphiles et téléspectateurs français ne l’oublie pas ... comme le souligne Le Dauphiné.

Malheureusement le rideau est tombé sur ce comédien qui était l’une des deux voix de Brando et du Colonel Kurtz du mythique « Apocalypse now » comme le souligne La Nouvelle République. Du début des années 70 aux années 2010, il a enchaîné les rôles jusqu'à devenir une figure reconnaissable du petit écran.

 

Ajouter un message