Carnet

Marcel Maréchal

Marcel Maréchal 25 décembre 1937 - 11 juin 2020
15/06/2020

Comédien, metteur en scène, auteur dramatique, directeur de théâtre...

Le comédien et metteur en scène Marcel Maréchal est mort a annoncé son fils : "Mon père est mort cette nuit chez lui à Paris des suites d'une fibrose pulmonaire", a indiqué Mathias Maréchal.

En 1958, Marcel Maréchal avait fondé le théâtre du Cothurne à Lyon et avait fait débuter de nombreux artistes dont Maurice Bénichou ou encore Bernard Ballet, mais aussi le couple Catherine et Pierre Arditi qui a déclaré : « j’ai perdu un père ». Après Lyon, où il avait dirigé le Théâtre du Huitième :

⦁ Il se rend à Marseille où il est nommé à la tête du Théâtre du Gymnase.
Comme l’écrit la Provence dans son hommage à Marcel Maréchal, Gaston Defferre l’a appelé un matin de septembre 1974 pour lui proposer la direction du Théâtre du Gymnase. Il a d’abord songé à refuser (n’ayant que peu de goût pour les théâtres à l’italienne). Mais Defferre a fait preuve de ce talent de persuasion légendaire et Maréchal est descendu jusque sur la Canebière dans sa 2CV...

⦁ En 1981, avec François Bourgeat, il fonde La Criée, Théâtre national de Marseille. Macha Makeïeff, l’actuelle directrice, affirme que le théâtre est désormais hanté par son "bon fantôme". Le théâtre marseillais songe déjà à lui rendre hommage. "On va prendre le temps de bien le faire. Ça ne se fera pas avec des salles fermées. Il faut attendre de retrouver les usages normaux du théâtre". 

⦁ Toujours avec Bourgeat en 1995, il devient le directeur du théâtre parisien du Rond-Point sur les Champs-Elysées jusqu'en 2001.

⦁ Il prendra la tête du centre dramatique national itinérant des Tréteaux de France, jusqu'en 2011. “C’est formidable d’aller au contact des gens dans les endroits les plus reculés !” déclarait-il alors.

Récompensé avec le prix du meilleur comédien par le Syndicat de la critique en 1969, il est distingué en 1992 à la fois par le Molière du meilleur metteur en scène et du meilleur comédien pour le spectacle Maître Puntila et son valet Matti de Bertolt Brecht.

L’auteur Marcel Maréchal a notamment écrit :
Une anémone pour Guignol (1975)
Conversation avec Marcel Maréchal (1983)
Rhum-Limonade (1995) et Saltimbanque (2004). 
Il s'était également livré à des adaptations de grands classiques comme Les Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas ou Capitaine Fracasse de Théophile Gautier en 1987. En tant que metteur en scène, Marcel Maréchal n'a eu de cesse d'alterner création de textes classiques et contemporains.

Après Christophe, Michel Piccoli, Jean-Loup Dabadie et Guy Bedos, la culture française a perdu un autre de ses plus grands noms. C’était un homme qui aimait de gourmandise le théâtre et la vie, il laisse derrière lui des établissements à gérer, une carrière bien remplie mais surtout des proches et des amis dans le deuil. Pour l'heure, aucune information n'a été dévoilée concernant ses obsèques.

 

Ajouter un message