Carnet

Michel Robin

Michel Robin 13 novembre 1930 - 18 novembre 2020
19/11/2020

Second rôle emblématique du cinéma

Dans un communiqué de "la Maison de Molière", nous apprenons le décès du comédien Michel Robin, connu pour ses seconds rôles attachants au théâtre comme au cinéma et ancien sociétaire de la Comédie-Française. Il est décédé à l'âge de 90 ans des suites du Covid-19.
Né le 13 novembre 1930 à Reims, Michel Robin avait certainement bu une coupe de champagne car il venait de fêter son anniversaire.

Le comédien à l’énorme carrière théâtrale, de la fin des années 50 jusqu’en 2014.

Le Théâtre ? : « Je pensais que c’était irréalisable... d’abord, j’étais trop moche : dans ma jeunesse, au début des années 1950, l’Acteur, c’était Gérard Philipe… » Michel Robin se lance quand même, arrivant à dans la capitale (à l’âge de 26 ans), pour entrer à l’école du Théâtre national populaire (TNP).
Michel Robin avait intégré la très prestigieuse Comédie-Française en 1994 avant d'en être nommé 495ème sociétaire trois années plus tard mais son parcours commence au cours Dullin, il passe six ans dans la troupe de Roger Planchon au Théâtre National Populaire à Villeurbanne (1958–1964). Le comédien avait obtenu le Grand prix d’interprétation du festival de Locarno en 1979 pour "Les petites Fugues" d’Yves Yersin.

Au cours de sa longue carrière, il aura manié les mots de Feydeau, Ionesco, Beaumarchais, Anton Tchekhov ou encore Beckett, toujours avec succès en témoigne le Molière du meilleur second rôle en 1990 pour "La traversée de l’hiver" de Yasmina Reza.


Au cinéma, on le retrouve dans une soixantaine de films, notamment :

⦁ Un sac de billes de Jacques Doillon
⦁ L’aveu et Eden à l’ouest de Costa-Gavras
⦁ Le Jouet de Francis Veber.
⦁ Il a également joué dans La chèvre aux côtés de Gérard Depardieu et Pierre Richard en 1981
⦁ Merci pour le chocolat réalisé par Chabrol...

Des rôles de vieux !.

"Nous perdons un grand-père, un père de théâtre, un ami, un grand comédien" selon Eric Ruf, son partenaire à la scène, son ami de la troupe du Français mais aussi administrateur général la Comédie Française, il lui rend hommage et rappelle la "tendresse" et "l'humour dévastateur" du comédien, et de poursuivre « Michel a toujours joué les vieux, très tôt dans sa carrière. Il concédait il y a peu qu'il avait enfin l'âge du rôle et que cela le contrariait ». Plus récemment, le comédien a incarné des vieillards à la douceur inquiète, notamment dans Le fabuleux destin d’Amélie Poulain et Un long dimanche de fiançailles de Jean-Pierre Jeunet. Le comédien plaisantait dans Le Monde (en 2003) : " Je ne comprends pas pourquoi on me distribue toujours à contre-emploi dans ces rôles de vieux larbins alors que je suis fait pour jouer le Cid! "


A la télévision, il a tourné dans une centaine de productions.

Outre un rôle récurent dans « Boulevard du Palais », il était le maître du chien Croquette dans la version française de « Fraggle Rock », émission de marionnettes créé par Jim Henson, le père des Muppets, et diffusée sur FR3 de 1983 à 1986. Il a également fait plusieurs apparitions sur le petit écran nous rappelle La Nouvelle République :

⦁ Notamment dans des épisodes de Maigret ou de Louis la Brocante
⦁ Les Deschiens sur Canal +

Dans sa vie privée, c’était un passionné de chevaux, il aimait les ballades en forets, mais de là à le surnommer Michel Robin des bois, je ne sais pas... Son sourire et ses yeux empreints de gentillesse, une délicatesse dans le jeu, la manière d'être... vont manquer aux rétines des Français.
Le 19 juillet dernier, la rumeur de sa mort avait circulé sur les réseaux sociaux, mais cette fois c’était le dernier rappel ou une Fin de partie dirait Samuel Beckett.

 

Ajouter un message