Carnet

Jean Daniel

Jean Daniel 21 juillet 1920 - 19 février 2020
25/02/2020

Le journaliste et essayiste était une plume brillante et redoutée.

Fondateur du « Nouvel Observateur », sa mort a été annoncée par son propre journal devenu « L'Obs », Jean Daniel est mort à l'âge de 99 ans. Directeur de la publication jusqu'en 2008, il était toujours éditorialiste pour l'hebdomadaire. 

Jean Daniel ne s’appelle pas Jean Daniel.

Son père répondait au nom de Messaoud Bensaïd. Sa mère appartenait à la famille Ben Chimoun. Jean Daniel Bensaïd est né à Bilda (Algérie), étudie la philosophie à la Sorbonne et travaille au cabinet de Félix Gouin, président du gouvernement provisoire. Il fonde en 1947 la revue culturelle « Caliban » (avec le soutien d'Albert Camus) se situant dans le courant de la gauche non communiste.

Au milieu des années 50 : Jean-Jacques Servan-Schreiber l'engage à L'Express où il couvre les "événements" d'Algérie. Il en devient le rédacteur en chef et défend l'indépendance algérienne. Menacé de mort, Il est Inculpé pour atteinte à la sûreté de l'Etat...


Il a rencontré tous les grands de ce monde. 

Jean Daniel a été l'ami de Pierre Mendès-France, Michel Foucault, François Mitterrand ou Albert Camus...
En 1963, Jean Daniel avait acquis une célébrité internationale en réalisant une interview de John F. Kennedy. Le président américain l'avait chargé d'un message pour le leader cubain, Fidel Castro et c'est en sa compagnie de ce dernier qu'il avait appris l’attentat de Kennedy le 22 novembre 1963.

Dix fois plus de tirage que prévu !

Peu de temps après son passage au Monde, Jean Daniel avait cofondé avec l’industriel Claude Perdriel Le Nouvel Observateur en 1964. A Claude la gestion, à Jean, qui a 43 ans, la rédaction, le tandem fonctionne parfaitement et ils réunissent autour d’eux les plus brillants journalistes d'Europe. « La formule choisie était assez culturelle, assez intellectuelle pour ne pas dépasser les 40 à 60 000 exemplaires... », (confiait-il à l'AFP en 2004). En 1974, Le Nouvel Obs tire déjà à 400 000 exemplaires !.


Ni tout info, ni tout commentaire, ni une combinaison ...

Chaque article avait tout d’une nouvelle littéraire pétrie de faits vrais.
Jean Daniel avait réussi à inventer un nouveau genre de journalisme. Les auteurs se laissaient aller à leur propre style sans ignorer un instant les exigences de l’exactitude des événements rapportés.

Les hommages se sont multipliés à l'annonce de sa disparition :
⦁ Le président Emmanuel Macron a salué la mémoire d'un « monument du journalisme, éclaireur de la gauche » et « une conscience ».
⦁ Pour le ministre de la Culture Franck Riester : « Témoin du siècle, il a accompagné de sa plume les grands événements des dernières décennies. Ses engagements pour la paix et la liberté continueront de nous inspirer ».

Homme de lettres, passionné, curieux de toute nouveauté, il s'est engagé dans les bouleversements du journalisme et de la gauche. Un hommage national sera rendu à Jean Daniel aux Invalides.

 

Ajouter un message