Carnet

Michel Hidalgo

Michel Hidalgo 22 mars 1933 - 26 mars 2020
30/03/2020

Un grand Monsieur du football français.

Michel Hidalgo, sélectionneur des Bleus durant 8 ans, a marqué d’une empreinte indélébile le football français auquel il a offert en 1984 son premier trophée. Il est décédé à chez lui à Marseille d’une longue maladie selon ses proches à l’âge de 87 ans.

C’est avec son frère jumeau que Michel Hidalgo s’était fait remarquer sous les couleurs de l’Union sportive normande à Mondeville. Son père a œuvré dans la ville toute sa vie, il était chef de charge aux fourneaux de la cartoucherie comme l’évoque Paris-Normandie. Champion de Normandie juniors 1952, Michel rejoint Le Havre AC à 18 ans où il signa son premier contrat professionnel.

La grande époque du Stade de Reims.

Avant d’être sélectionneur des Bleus, Michel Hidalgo a vécu de grands moments dans sa carrière au Stade de Reims, évoluant avec Raymond Kopa.
Il a été finaliste de la Ligue des Champions le 13 juin 1956, s’inclinant (4-3) contre le Real Madrid. L’équipe avait sept joueurs de l’équipe de France. Trois ans magnifiques sous les ordres d’Albert Batteux, « le meilleur entraîneur de tous les temps » selon Hidalgo.

⦁ Avec Monaco, il remporte deux autres titres de champion de France et deux Coupes de France.
⦁ Entre 1964 et 1969, il préside l'UNFP, le syndicat des joueurs professionnels.
⦁ En 1976, il est nommé à la tête de l'équipe de France.


L'ancien sélectionneur des Bleus entre 1976 et 1984

Hidalgo qualifie la France pour la phase finale de la Coupe du monde 1978. Les Bleus échouent toutefois au premier tour. Quatre ans plus tard, ils arrivent en demi-finale lors de la coupe du monde de football 1982 où ils tombent face à l'Allemagne lors d'un match entré dans la légende, la fameuse "nuit de Séville". La France perd finalement lors d'une dramatique séance de tirs aux buts « J’en rêve encore déclarait-il à Sud-Ouest). Le 27 juin 1984, c'est la consécration, Hidalgo remporte l'Euro 1984 organisé en France et offre au pays son premier titre majeur.

⦁ En 1986, il rejoint Bernard Tapie à l'Olympique de Marseille pour en devenir le directeur général jusqu'en 1991.
⦁ En 2008, il ouvre la première académie internationale de football à Cannes pour détecter les jeunes talents.

Michel Platini n'a pas caché son émotion :
"Michel, ce n'était pas un grand tacticien, mais un homme d'autrefois, bon, honnête, un créateur d'émotions", a déclaré l'ancien numéro 10 dans des propos relayés par nos journaux.

Ultimes retrouvailles.

Michel Platini, Maxime Bossis, Alain Giresse, Luis Fernandez, Bruno Bellone, Christian Lopez, Bellone... et Jean Tigana (à l'origine de ce rassemblement un mois et demi avant son décès) sont présents (et quelques autres) dans un restaurant marseillais. « C'était super de le revoir, de parler avec lui et de l'embrasser. On s'est mis en file indienne, comme si on entrait sur un terrain, et on l'a embrassé chacun notre tour » relate Bruno Bellone « Il a pris la parole, doucement, pour dire qu'il était très heureux de ce jour où nous étions tous réunis ».

C’était un grand personnage du football français. Michel Hidalgo laisse un héritage considérable à l'équipe de France et nous pouvons affirmer qu’il est le fondateur des deux étoiles qu’on a aujourd’hui sur le maillot. « Le sport est un vaccin social, c’est parler avec ses tripes, mais écouter avec son cœur » concluait-il en répondant toujours à Ouest-France en 2013.

 

Ajouter un message