Carnet

Anthony James

Anthony James 22 juillet 1942 - 26 mai 2020
12/06/2020

« Le méchant » d’Hollywood a eu une mort impitoyable ...

L’acteur, célèbre pour son travail dans les films primés aux Oscars « Dans la chaleur de la nuit » et « Unforgiven », est décédé d'un cancer selon une annonce nécrologique publiée par un salon funéraire à Cambridge, dans le Massachusetts. Il avait 77 ans.

Né à Myrtle Beach un endroit reculé de Caroline du Sud, ses parents sont des immigrants grecs. A 18 ans, lui et sa mère ont déménagé à Los Angeles pour pouvoir continuer à jouer. Marika nettoyait les maisons et James nettoyait les salles de bain pour joindre les deux bouts et payer les cours de théâtre. Jimmy Anthony a découvert qu'il y avait déjà un acteur avec ce nom et a créé son personnage de scène : Anthony James.

Pour le cinéma américain, il était à la fois « L’inquiétant La brute et Le truand » ...

Grand, maigre, les cheveux noirs, son visage taillé à la serpe, la peau tavelée, le regard fourbe à souhait, Anthony James obtient son premier rôle en 1967, celui d'un barman, dans Dans la chaleur de la nuit, avec Sidney Poitier et Rod Steiger, le long métrage obtiendra l'Oscar du meilleur film en 68. Il a joué le méchant dans des films dans les années 1970 tels que :

⦁ « Vanishing Point », « The Culpepper Cattle Co. », « High Plains Drifter », « The Teacher », « Burnt Offerings » et « Ravagers ».
⦁ Il est également apparu dans de nombreuses émissions de télévision, dont "Hawaii Police d’état "en 1968, "SWAT" en 1975, " Charlie et les drôles de dames " en 1976, "L’agence tous risques" en 1983, ainsi que « Star Trek - The Next Generation " »...

"Dans "Impitoyable" (1992) l'un des chefs-d'oeuvre de Clint Eastwood, il interprétait Skinny Dubois, l'inquiétant propriétaire d'une maison close où se déroule une bonne partie de l'intrigue. La nouvelle République nous rappelle qu’Anthony James a aussi joué dans "L'Homme des Hautes Plaines" (1973), un autre western de Clint Eastwood.

Après s'être retiré de la scène au milieu des années 90, James, qui ne s'est jamais marié et sans enfants, a déménagé dans la région de Boston pour se concentrer sur une carrière d'artiste, et ses peintures abstraites ont été montrées à travers les États-Unis (il en a offert une à Eastwood). « Language of the Heart », recueils de poèmes a été publié en 1994.

Ses mémoires : « Acting My Face » ont été publiés en 2014, qu'il a dédiés à Marika, sa maman. "Je ne me suis jamais considéré comme une célébrité, juste un visage parfois reconnaissable", a-t-il déclaré. James a eu une carrière dans les arts qui a duré 50 ans... Il était entouré de nombreux amis à la fin de sa vie selon Variety.

 

Ajouter un message