Carnet

Olivia de Havilland

Olivia de Havilland 1 juillet 1916 - 25 juillet 2020
27/07/2020

Beauté délicate et célébrité sophistiquée de l’âge d’or d’Hollywood, Olivia de Havilland a été emporté par le vent à 104 ans ce dimanche 26 juillet à Paris, où elle vivait depuis plus de soixante ans. Lucide jusqu’à son dernier souffle, elle recevait encore récemment ses derniers intervieweurs avec champagne et anecdotes...

Née à Tokyo en 1916 de nationalité britannique, Olivia de Havilland passe son enfance avec sa mère en Californie avant d'être naturalisée américaine en 1941. Sa carrière d'actrice débute dans les années 30, où elle se fait remarquer en partageant l'affiche avec Errol Flynn dans de nombreux films populaires tels que :

⦁ La Charge de la brigade légère (1936) ou 
⦁ Les Aventures de Robin des Bois (1938).

Mélanie, un rôle d’une vie... au côté de Clark Gable.

C'est dans le rôle de Melanie Hamilton-Wilkes, la rivale en amour de Scarlett O'Hara dans Autant en emporte le vent (de Victor Flemming), dans lequel elle incarnait la rivale de l'héroïne Scarlett campée par Vivien Leigh, que sa notoriété prend un tournant. Ce rôle à 22 ans lui vaut sa première nomination aux Oscars, convoitant alors la statuette de la meilleure actrice dans un second rôle. Ce sera sa partenaire à l'écran Hattie McDaniel, qui remportera le prix. 

Elle était l’actrice oscarisée la plus âgée encore en vie

Olivia de Havilland a décroché deux statuettes pour ses interprétations dans :

⦁ A chacun son destin (1946)  
⦁ L’Héritière (1949)

Olivia était la sœur aînée de l’actrice Joan Fontaine, elle aussi lauréate d’un Oscar (décédée en décembre 2013) à l’âge de 96 ans. Comme nous le rappelle Libération, au cours de sa longue carrière, Olivia de Havilland a joué dans pas moins de 49 longs métrages.

Femme de combat, elle est connue également pour son rôle majeur dans l'émancipation des acteurs vis-à-vis des contrats iniques des studios Hollywoodiens (ils leur permettaient alors de suspendre un acteur ou une actrice en cas de rejet d'un rôle). Elle intenta un procès à Warner Bros dans les années 40 et obtint gain de cause.

"La France est le seul pays où je me sente vraiment chez moi".

Remariée au journaliste français Pierre Galante en 1955, (dont elle avait divorcé en 1979), l'actrice vivait à Paris depuis 1953. La star avait été aussi, en 1965, la première femme à présider le jury du Festival de Cannes, elle fut décorée de la Légion d'honneur en 2010 par le président Sarkozy.

Avec la mort de Kirk Douglas, le décès d’Olivia de Havilland sonne la disparition définitive des représentants du Hollywood classique et classieux, passé de la profondeur du noir et blanc à la splendeur du Technicolor.

 

Ajouter un message