Carnet

Robert Herbin

Robert Herbin 30 mars 1939 - 27 avril 2020
28/04/2020

Le monde des verts est en noir...

Robert Herbin est décédé au CHU Nord de Saint-Étienne des suites de complications cardiaques et pulmonaires. Son ami Jacques Vendroux, journaliste sportif et proche de la famille, l'a annoncé officiellement et les hommages des sportifs, du monde des Verts... se multiplient. Le 26 mars, Michel Hidalgo disparaissait, un mois plus tard seulement, Robert Herbin vient de le rejoindre là-haut sur le banc des grands entraineurs de Football.

Robert Herbin a effectué presque toute sa carrière à Saint-Étienne

Avec sa chevelure rousse reconnaissable, Robert Herbin a été l'un des grands personnages de l'histoire du football français des années 1960-1970.

⦁ Milieu défensif de formation, il se reconvertira libéro au fil des années.
Le « Sphinx » dispute 492 matchs professionnels et marque 98 buts entre 1957 et 1972. (Un total plus qu'honorable pour un joueur à vocation défensive...).
⦁ Il a accompli toute sa carrière de joueur pro à l'ASSE (1957-1972) et l'essentiel de son parcours d'entraîneur.
⦁ Le football français perd l'un de ses plus beaux palmarès, qui compte :
⦁ 9 titres de champion de France avec l'AS Saint-Étienne (1964, 1967, 1968, 1969, 1970, 1974, 1975, 1976, 1981), en tant que joueur, entraîneur, mais aussi entraîneur-joueur.
⦁ 6 Coupes de France (1962, 1968, 1970, 1974, 1975, 1977).
Il était sur le banc de touche de l'ASSE lors de la fameuse finale européenne (aux poteaux carrés !!) perdue contre le Bayern Munich en 1976 avec le Gardien Ivan Ćurković, Gérard Janvion, Jean-Michel Larqué ou encore Dominique Rocheteau... sous sa direction.

Mais aussi 23 sélections en Equipe de France !

Le jeune joueur a débuté au Cavigal de Nice mais il est oublié par la cellule de recrutement de l’OGC Nice... Le milieu défensif de formation rejoint l’ASSE en 1957 et le jeune Robert s’impose rapidement comme l’un des espoirs du football français. Ses performances lui permettent d'intégrer l'équipe de France. Il dispute la Coupe du monde 1966 en Angleterre, où une grave blessure le frappe, mais aussi en 1960 à la phase finale du tout premier championnat d'Europe.

Le palmarès record de ce géant Vert dit beaucoup de la place immense que tiendra à jamais cet homme dans la glorieuse histoire du club comme le rappelle Le Progrès.
« Roby » n’était pas à l’aise avec la communication, peu affable avec les journalistes...mais il innovera dans son approche du métier de coach en incluant une grande part de préparation physique dans ses entraînements. Herbin a accompagné le développement et la professionnalisation du football français. Tous les amateurs de foot et de sport ne peuvent que rendre hommage à cette légende indissociable des verts.

 

Ajouter un message