Carnet

Robert Castel

Robert Castel 21 mai 1933 - 5 décembre 2020
07/12/2020

Le folklore et les expressions typiques des pieds-noirs.

Le comédien, humoriste et musicien Robert Castel est mort à Paris, à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à l'âge de 87 ans et des suites d'une « longue maladie », selon sa famille.

Robert Moyal, de son vrai nom, est né le 21 mai 1933 à Bab El Oued, quartier populaire d'Alger. Son père (connu sous le nom de Lili Labassi), est l'un des maîtres du chaâbi, cette musique aux sonorités arabo-andalouses et aux rythmes berbères, typique du quartier.

Le petit Robert ne deviendra pas dictionnaire mais il apprend le tambourin traditionnel, la guitare, et accompagne Papa dans ses concerts. Instituteur, puis critique musical après ses études de lettres.
Il est découvert en 1957 avec la pièce de théâtre La famille Hernandez avec Marthe Villalonga et Lucette Sahuquet, qui deviendra son épouse.

En 1962, il quitte définitivement l'Algérie nouvellement indépendante et s'installe à Paris avec Lucette Sahuquet qui décèdera en 1987. Le couple inaugure cette année ses sketchs en duo, notamment à l’Olympia où ils enchaînent les premières parties de Frank Sinatra, Marlene Dietrich et Philippe Clay. Robert Castel s’était remarié, mais n’a jamais eu d’enfant.


Le comédien laisse derrière lui des sketchs cultes et une impressionnante filmographie de la grosse comédie à un registre plus dramatique.

Pour le grand écran, ce comédien brun, au front dégagé, qui parle avec les mains, abandonne son registre de prédilection. Principalement cantonné à des seconds rôles, il cumule les apparitions :
⦁ On le voit dans Les Amants de demain de Marcel Blistène
⦁ Un témoin dans la ville d'Édouard Molinaro.
⦁ Dans les années 2000, il avait été vu dans les films Trois zéros et Iznogoud (preuve que la nouvelle génération ne l’avait pas oublié).
⦁ La dernière fois qu’on l’avait vu au cinéma, c’était en 2016 dans le film d’Yvan Attal « Ils sont partout ».

C’est surtout dans les années 1970 qu’il squattait le grand écran :
⦁ Dans Il était une fois un flic de Georges Lautner, il avait donné la réplique à Mireille Darc et Michael Lonsdale, (disparu lui aussi en 2020).
⦁ Avec Pierre Richard dans Le Grand Blond avec une chaussure noire et Je suis timide mais je me soigne
⦁ Registre plus dramatique avec Jean Gabin et Alain Delon dans Deux hommes dans la ville.

Il tournera au total dans plus d’une trentaine de films, jusqu’au début des années 2000. Le Monde nous rappelle qu’en 2008, Robert Castel signe son autobiographie : Je pose 75 (son âge), mais je retiens tout. Il remonte sur scène en 2013 pour présenter son dernier one-man-show, Nostalgérie. Ces dernières années, il était apparu sur le petit écran dans Plus belle la vie.

Compagnon de scène et grand complice, Enrico Macias a déclaré : « j’ai perdu un frère.../ On a joué ensemble à la salle Pleyel, à l'Olympia », rappelle le natif de Constantine en Algérie au journal Le Parisien, la vérité. Monsieur Castel c’est "la classe" : "Ba ba ba" ! comme on disait là-bas ...

 

Ajouter un message