Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7J / 7, de 9h à 18h (appel local non surtaxé)

548 journaux et éditions
Commandes 24H sur 24, 7 jours sur 7

Publiez un avis dans la presse

Registre des décès en France depuis 1970.
Plus de 26 millions de résultats (Insee)

En consultation gratuite

Recherchez un avis de deces

Nécrologie : François Léotard

Nécrologie : François Léotard 26 mars 1942 - 25 avril 2023
25/04/2023

Une personnalité incontournable de la droite centriste française

Né le 26 mars 1942 à Cannes dans une famille de sept enfants, François est le frère du comédien Philippe Léotard disparu en 2001.

Ancien ministre, ancien député et maire de Fréjus (Var), François Léotard est mort, mardi 25 avril, à l’âge de 81 ans, a annoncé Emmanuel Macron en lui rendant hommage : « celui qui a servi l’État et porté une grande idée de la culture. Un esprit libre, un homme de livres et d’engagement », qualifiant ce décès comme étant « une grande perte ».

Il était le Macron des années 1980

Jeune, ambitieux, prometteur. Il souhaitait rénover la France. Mais une génération solidement accrochée : Les Giscard, Chirac, Pasqua ... des affaires judiciaires (le financement occulte du Parti républicain) et la mort de son frère ont finalement empêché François Léotard d'avoir le plus grand des destins...

Une riche carrière politique

⦁ Président, en 1988, du PR (Parti républicain), puis il succédera à Valéry Giscard d’Estaing à la tête de l’UDF de 1996 à 1998. François Léotard sera ministre pendant les deux cohabitations du septennat de François Mitterrand.
⦁ En 1986, il brigue le ministère de la défense, mais se heurte à un veto du président qui confie à Jacques Chirac : « Votre ami Léotard aurait été fichu de déclarer une guerre sans que nous nous en apercevions. »
⦁ En 1990, il fonde Force unie, avec notamment Gérard Longuet et Claude Malhuret, mais aussi d'anciens membres du RPR.
⦁ Il revient en 1993 au pouvoir, comme ministre de la Défense sous le gouvernement d'Édouard Balladur. Il devra gérer le conflit en ex-Yougoslavie et surtout l'opération Turquoise, l'envoi de soldats français au Rwanda, lors du génocide de 1994.

Après avoir soutenu Édouard Balladur à l'élection présidentielle de 1995, et avoir été accusé dans plusieurs affaires, il s'est peu à peu retiré de la vie politique. Précoce et ombrageux, sportif et stressé, « Léo » en qui beaucoup voyaient un présidentiable en puissance avait quitté la politique en 2002. Il se consacre alors à l’écriture de romans et d’essais.

Tout au long de sa carrière politique, François Léotard s'est de fait échiné à suivre le modèle libéral « Reagano-Thatchérien » et à prôner la rupture avec l'étatisme gaulliste et socialiste selon l’analyse du journal Le Figaro.

« La Région Sud, sa région, s’incline devant la mémoire de François Léotard qui fut également quatre fois député du Var et maire de Fréjus pendant 20 ans », a de son côté affirmé le président de cette région Renault Muselier en rendant hommage à un homme d’Etat et de territoires. Pour l’auteur de « attention à la fermeture des portes », elles se sont refermées en ce jour du 25 Avril 2023...

Ajouter un message