Carnet

Michel Lis

Michel Lis 1 février 1937 - 9 juin 2015
01/10/2015

Graine de Star...

Michel Lis connu sous son nom de scène « Michel le Jardinier », ou encore « Moustaches vertes », est décédé à l’âge de 78 ans à l'hôpital la Pitié Salpêtrière de Paris le 09 juin 2015, des suites d’une longue maladie. Cette triste nouvelle a été annoncée par Radio France où il a été, pendant plus de trente ans, producteur et animateur d’une émission de jardinage, puis à la télévision. 

Né le 1er février 1937, "Je suis né à Pamproux mais par hasard" en effet, il nait dans cette gare des Deux-Sèvres où son grand-père maternel était chef de gare... Fils de Pierre Lis (Maire de Royan de 1979 à 1983), Michel va devenir...

Le « jardinier préféré des Français ».

Il débute sa carrière de journaliste au Monde graphique puis au Parisien libéré. Grand reporter et chef des informations à Télé 7 jours de 1969 à 1979, il est aussi directeur de la revue 30 millions d’amis, directeur des programmes de Radio France Bordeaux Gironde, animateur de Violons dingues sur Radio bleue et est chroniqueurs spécialiste du jardinage sur France 2 , dans la presse à Rustica , TV hebdo et Nice Matin.


"Il faut cultiver notre jardin", préconisait Voltaire.

⦁ En 1972, Michel Lis commence à parler de jardinage sur France Inter « pour intéresser les auditeurs avant le week-end ». Il était devenu pour tous, Michel le jardinier, du nom de la chronique qu'il avait animé pendant plus de 30 ans sur les ondes.
⦁ Eve Ruggieri qui était à l’origine de l’émission « La minute du jardinier », a trouvé le surnom « moustaches vertes », qui lui colle toujours à la peau, a-t-il confié au Parisien en 2003.
⦁ En 1985, sa participation régulière à l’émission Télématin confirme son statut de star du petit écran (tout en lui permettant de continuer à travailler à la radio, notamment France Info).

Une maladie de la rétine l'avait frappé en 1976. Sa vue déclinante ne l'empêchait pas pour autant d'assurer ses chroniques, chacune de ses interventions était improvisée faisant l’admiration de ses confrères. "C'est un drame. Je ne m'en console pas", avouait-t-il. 

Auteur de nombreux livres de jardinage, Michel Lis profitait de sa retraite à Saintes, en Charente-Maritime, d’où il distillait encore de verts conseils dans un magazine local. « J’ai certainement appris à marcher en semant mes premiers radis » disait-il mais il savait obligatoirement que nous terminons tous six pieds sous terre....Une bénédiction a été célébrée en la cathédrale Saint-Pierre à Saintes, le mardi 16 juin 2015, à 14 heures, suivie d’un hommage au crématorium de Saintes à 15h30.

Nous concluons sur un beau conseil de Monsieur Lis : "Il faut faire un jardin pour que les haies ne soient pas trop hautes et pouvoir continuer à parler avec son voisin, échanger des conseils et changer de temps en temps quelques plans de légumes et fleurs"...

 

 

Ajouter un message