Carnet

Benoîte Groult

Benoîte Groult 31 janvier 1920 - 20 juin 2016
22/06/2016

Benoîte Groult, la romancière, journaliste et militante féministe est décédée dans la soirée du lundi 20 juin 2016 à son domicile à Hyères, dans le Var. De par son combat pour l'émancipation féminine, l’auteur du roman « La part des choses » de 1972 ou encore « Les vaisseaux du cœur » de 1988, a marqué des générations de femmes. Dix ans plus tard, elle fonde avec Claude Servan-Schreiber le mensuel féministe « F Magasine ».

Née le 31 janvier 1920 à Paris, Benoîte Groult a grandi au sein d’une famille plutôt mondaine, avec un père styliste de meubles renommé dans les années trente André Groult et une mère une dessinatrice de mode Nicole Poiret, la sœur du créateur Paul Poiret. Elle a une sœur cadette qui est également écrivaine, Flora Groult. La journaliste pour « Elle » ou « Marie-Claire » s’est éteinte à l’âge de 96 ans.

Titulaire d’une licence de Lettres, elle enseigne au Cours Bossuet au début de sa carrière et fait dix ans de journalisme à la Radio télévision française. En 1943, Blaise Landon la prend pour épouse et meurt un an plus tard. En 1945, Benoîte Groult épouse Pierre Heuyer un étudiant en médecine qui décède quelques mois plus tard. Le journaliste Georges de Caunes la prend pour épouse un an plus tard avec lequel elle a deux filles du nom de Blandine et Lison. Après sa séparation, elle se marie avec le romancier et journaliste Paul Guimard et ont ensemble une fille nommée Constance. C’est le journal Var Matin qui a annoncé la triste nouvelle de sa disparition.

Le goût de l’écriture est né dans son jeune âge et se lance ainsi sur la scène littéraire à l’âge mûr avec « Journal à quatre mains » aux côtés de sa sœur, « Le Féminin pluriel » et « Il était deux fois ». Benoîte Groult a à son actif plusieurs best-sellers à savoir « Ainsi soit-elle» dénonçant publiquement les mutilations génitales féminines, vendu à un million d’exemplaires et traduit en diverses langues, « Les Trois-Quarts du temps », « La Touche étoile » ou encore « Mon évasion ». Selon sa fille Blandine de Caunes, elle s’est éteinte dans son sommeil sans souffrir, comme elle l’a voulu.

De nombreuses personnalités, dont le président de la République et a ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem, ont salué la mémoire d’une grande et belle figure du féminisme. A cette heure, les modalités de l'enterrement de Benoîte Groult, faite Grand officier de la Légion d’honneur, ne nous ont pas encore été communiquées.

Ajouter un message