Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Avis mortuaire : Michèle Rosier

Avis mortuaire : Michèle Rosier 3 juin 1930 - 2 avril 2017
05/04/2017

« Elle fait partie de ces personnalités qui ont changé l'image de la femme »

C’est son amie Françoise Lebrun qui a annoncé son décès à l’AFP. Elle avait 86 ans. Les circonstances et la cause de son décès n'ont toutefois pas été révélées. Elle fait partie de ces personnalités qui ont changé l'image de la femme, comme Sonia Rykiel et Agnès b », témoigne Françoise Lebrun. « C'était quelqu'un d'extrêmement discret », ajoute-t-elle.

Elle a 9 ans lorsque sa mère, la journaliste Hélène Gordon-Lazareff, divorcée du père de son enfant, se remarie avec Pierre Lazareff. La famille part à New York pendant la guerre. Grand ami du couple, l'écrivain Saint-Exupéry fera de la petite Michèle la première lectrice de son œuvre phare, Le Petit Prince.


Michèle Rosier laisse le monde de la mode ainsi que le cinéma français, orphelin.

Michèle Rosier née le 3 juin 1930 a été considérée comme étant l'inconnue du cinéma français, par Télérama. Un article qui a d’ailleurs fait l'objet, l’année dernière, d’un flash-back à la Cinémathèque française.

Fille d’Hélène Gordon-Lazareff qui a créé « Elle », Michèle Rosier a suivi la trace de sa mère, après des études en France et aux Etats-Unis, Michèle Rosier embrasse la carrière de journaliste (Les Cahiers de Elle, Le Nouveau Femina, France-Soir...). Elle délaisse la presse écrite pour le stylisme à la fin des années 1950.


Pionnière du prêt-à-porter en France.

Elle dessine pour les marques Chloé et Dorothée Bis, avant de lancer sa propre griffe et ainsi de fonder « V de V » ou Vêtements de Vacances, en 1963, sa propre marque de vêtement.
Ce n’est qu’en 1973 qu’elle réalise « George qui ? », son premier film, puis « Mon coeur est rouge » en 1976, aux côtés de Françoise Lebrun. Cette dernière la considère comme l’une des personnes ayant contribué aux changements de l’image de la femme et pleure aujourd’hui sa mort. « C’était une femme extrêmement discrète », a-t-elle continué. Son dernier film intitulé « Ah ! la libido » est sortie en 2009.

Si elle reste méconnue du public, malgré 8 longs métrages à son actif, Michèle Rosier côtoyait les grands noms du cinéma français dont Anne Wiazemsky, Jean-Michel Ribes ou encore Jean-Luc Godard. Sa grande courtoisie restera sans doute dans la mémoire de ces acteurs, quand elle les recevait à son domicile dans le 6e arrondissement de Paris.
La rétrospection de toutes ses réalisations pendant plus de 40 ans, à la Cinémathèque française, nous incite à rendre hommage à Michèle Rosier, une scénariste et réalisatrice, passée inaperçue aux yeux du public français et de l’histoire du cinéma, confie Bernard Payen.
Son dernier film intitulé « Ah ! la libido » est sortie en 2009.

Ajouter un message