Carnet

Gordon BANKS

Gordon BANKS 30 décembre 1937 - 12 février 2019
13/02/2019

"J'ai marqué un but, Banks l'a arrêté" (Pélé 1966)

Sa mort a été confirmée par son ancien club, Stoke City, et par une déclaration de sa famille : "Nous sommes dévastés de le perdre mais nous avons tellement de bons souvenirs et nous n'aurions pas pu être plus fiers de lui."
Banks, qui a révélé en 2016 qu'il combattait le cancer du rein pour la deuxième fois, était largement considéré comme l'un des plus grands gardiens de but de sa génération.
Gordon Banks faisait partie de l'équipe anglaise qui avait remporté la Coupe du monde de 1966 et s'était vu confier le titre de "Save of the Century".
- Il a été nommé gardien de l'année par la FIFA à six reprises et a remporté 73 sélections pour l'Angleterre.
- Un titre de Champion du Monde en 1966.
- 2 Coupes de la Ligue (1964 et 1972) avec Leicester et Stoke.

Banks était une figure extrêmement aimée et respectée dans le monde du football. C’est quatre ans plus tard, à Guadalajara, au Mexique, que Banks réalisa contre la légendaire équipe brésilienne des années 1970, un arrêt incroyable pour empêcher la tête de Pelé de trouver le filet. Il s'est éteint à l'âge de 81 ans, selon le quotidien national Le Figaro.

Se souvenant de ce moment des années plus tard, Gordon Banks a déclaré :

"Alors que je me relevais, Pelé s'est approchée de moi et m'a tapé dans le dos. " Je pensais que c'était un but ", a-t-il dit, j'ai répondu : « moi aussi ». Le portier anglais a réalisé ce que beaucoup considèrent comme "l'arrêt du siècle".
"J'ai marqué un but, Banks l'a arrêté", confia par la suite ce dernier.
Le champion du monde ne plaçait pourtant pas ce sauvetage au sommet de son panthéon personnel : "Non, c'est mon arrêt sur un penalty de Geoff Hurst contre Stoke en demi-finale de la Coupe de la Ligue en 1972".
Pelé a écrit son propre hommage sincère à Banks, les deux étant devenus inextricablement liés à travers ce moment au Mexique. Considéré par ses partenaires comme aussi sûre que la Banque d'Angleterre, il était surnommé "Banks of England". Depuis l'annonce de la mort de Gordon Banks, de nombreux hommages affluent.

Il vend sa médaille pour aider ses enfants.

En 1967, sa carrière s'arrête abruptement et doit raccrocher les gants à 33 ans, suite à la perte de son œil droit causé par un accident de voiture.
A une époque où le football était encore loin d'être entré dans l'ère du sport business, Gordon dut se résoudre à vendre sa médaille de vainqueur de la Coupe du monde pour aider ses trois enfants à acheter leurs premières maisons. En 2012, il fut l'un des derniers porteurs de la flamme olympique deux jours avant l'ouverture des JO de Londres. Le seul arrêt qu’il n’aura pas pu anticiper c’est l’arrêt cardiaque

 

Ajouter un message